Mali /Algérie : « Le rôle pivot » de l’Algérie dans le processus de règlement au Mali évoqué

17/07/2019 – Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah a évoqué, mercredi, lors d’une audience accordée au ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé, « le rôle pivot » de l’Algérie dans le processus de règlement et de réconciliation au Mali, indique un communiqué de la Présidence de la République.

« Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah a reçu, le 17 juillet 2019, M. Tiébilé Dramé, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale de la République du Mali frère, porteur d’un message de son excellence Ibrahim Boubacar Keita, président de la République du Mali », précise la même source.

L’audience a été l’occasion d’évoquer « le rôle pivot de l’Algérie dans le règlement et la réconciliation au Mali ».

La rencontre a porté également sur « les relations historiques et excellentes liant les deux pays et les moyens de leur renforcement au service des intérêts des deux peuples frères ».

A cette occasion, « la convergence des vues sur les différentes questions régionales, notamment la situation dans la région sahélo-saharienne, ainsi que sur les questions africaines intéressant les deux pays frères », a été également saluée.

APS

Sahel-Elite

 

 

Mali/Algérie – Le ministre malien des Affaires étrangères en visite à Alger pour discuter du processus de paix dans son pays

17/07/2019 – Le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale du Mali, Tiébilé Dramé, actuellement en visite à Alger, discutera avec les autorités algériennes du processus de paix dans son pays. »Nous allons continuer les discussions algéro-maliennes entamées précédemment à Bamako entre les chefs de la diplomatie des deux pays » autour des relations bilatérales et de l’accord de paix et de réconciliation au Mali, a fait savoir le chef de la diplomatie malienne qui a entamé mardi une visite de deux jours en Algérie. Continuer à lire … « Mali/Algérie – Le ministre malien des Affaires étrangères en visite à Alger pour discuter du processus de paix dans son pays »

Mali – Accord de paix et révision constitutionnelle : Les mouvements signataires en phase avec les propositions

2019/03/08 – Pour permettre à la future loi fondamentale de prendre en compte les dispositions prévues dans l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali, les mouvements signataires, la CMA et la Plateforme s’organisent, en interne, pour être une force de propositions pendant cette révision constitutionnelle. Continuer à lire … « Mali – Accord de paix et révision constitutionnelle : Les mouvements signataires en phase avec les propositions »

Mali – Mise en œuvre de l’Accord d’Alger : Des blocages et 19 points de recommandations

2019/02/27 – Le Centre Carter qui est l’Observateur Indépendant de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix au Mali a publié son troisième Rapport, le vendredi 22 février dernier, lors d’une conférence de presse, tenue à l’Hôtel Sheraton de Bamako. Ledit document d’une quarantaine de pages parties en 5 grands axes, aux dires de la Représentante de l’Observateur Indépendant, est une évaluation sur les démarches de l’année 2018.L’Observateur Indépendant, désigné en janvier 2018 dernier, par le Comité de Suivi de l’Accord de Paix, conformément à l’Article 63 de l’Accord, dans la dynamique de sa mission prérogative de contribuer à identifier de manière impartiale les facteurs de blocage dans le processus de mise en œuvre de l’Accord. Plus encore, il a recommandé des mesures pour faire avancer sa mise en œuvre. Son troisième Rapport a été représenté à la Presse nationale et internationale, le vendredi dernier. Des avancées, des blocages, des recommandations et des perspectives de l’année 2019; tels sont, entre autres, les points qui résument les 5 grands axes dudit document. Continuer à lire … « Mali – Mise en œuvre de l’Accord d’Alger : Des blocages et 19 points de recommandations »

Mali – Almou Ag Mohamed : «L’Etat tarde à se redéployer dans l’Azawad»

Dans les lignes qui suivent, Almou Ag Mohamed explique le bien-fondé des mesures que la CMA (Coordination des mouvements de l’Azawad), avait voulu instaurer dans la ville de Kidal. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’est pas tendre avec l’Etat qui tarde à assurer sa présence à Kidal. Continuer à lire … « Mali – Almou Ag Mohamed : «L’Etat tarde à se redéployer dans l’Azawad» »

Mali – 8e Session du CESC : La situation sécuritaire au Mali à l’ordre du jour

2019731/01 – C’est en principe ce lundi 4 février que s’ouvriront les travaux de la 8e session ordinaire de la 5e mandature du Conseil économique, social et culturel sur le thème de la « sécurité ».

Quinze jours durant les membres du Conseil économique, social et culturel se pencheront sur la situation sécuritaire au Mali. Continuer à lire … « Mali – 8e Session du CESC : La situation sécuritaire au Mali à l’ordre du jour »

Mali – La CMA, la Plateforme et d’autres mouvements mettent en place un comité de pilotage pour mener des opérations précises

2019/03/01 – Une délégation de la Plateforme et de la CMA (Coordination des mouvements de l’Azawad) a été reçue lundi 31 décembre 2018 par Lassine Bouaré, ministre de la Cohésion sociale, de la Paix et de la Réconciliation.

A l’issue de la rencontre, Bilal Ag Cherif, président de la CMA et Me Harouna Toureh, porte-parole de la Plateforme, ont déclaré être venus rendre compte au ministre de la teneur de leur rencontre avec certains mouvements intéressés par la mise en œuvre de l’Accord de paix. Ils ont aussi dit au ministre qu’ils avaient convenu ensemble de mettre en place un comité de pilotage sur des opérations bien précises, bien ciblées en rapport avec la réconciliation, l’unité nationale et la sécurité.

Concrètement, ce comité, dans sa capacité de synergie de rassembler tous les mouvements, toutes les populations, a pour but d’apporter plus de réconciliation, de créer le cadre de la renaissance de l’unité nationale et de prendre ensemble des mesures nécessaires pour stabiliser le nord. «Il s’agit aussi d’apporter plus de sécurité aux populations qui sont en attente de vivre en paix dans le nord du Mali», a conclu Me Toureh.

Youssouf DOUMBIA – L’Essor

Sahel-Elite Photo utilisée juste à titre d’illustration: © aBamako par A S