Mali – Propos de Harouna Toureh à Gao, à son retour de Kidal

23/09/2019 – Harouna Toureh: A Kidal, nous avons été accueillis à l’aéroport par Algabass, Bilal et Ould Sidati.

Nos éléments du Gatia à Kidal, véritable fief de ce mouvement, qui ont perdu beaucoup de proches, comme Haballa Ag Hamzata que vous voyez, qui a perdu des membres de sa famille et de son clan, pas le Gatia du Gourma ou d’ailleurs, pas ces gens dont vous entendez parler. C’est donc avec ces éléments du Gatia de Kidal que nous avons rencontré et discuté avec la CMA.

Nous avons vu à Kidal des choses que nous n’avons vues nulle part ailleurs , où on ne vole ni un vélo, ni un mouton. Kidal a une prison, bien que tout le monde dit que Kidal ne fait pas partie du Mali. La prison compte 49 détenus qui sont jugés par qui ? Par les cadis, qui jugent, condamnent et appliquent leur verdict.

Il n’y a pas longtemps, 50 personnes ont été libérées de prison à la veille de la fête d’achoura graciées,certaines après un an de détention, d’autres six mois, et d’autres encore un ou deux ans.

Kidal est entièrement sous leur autorité, dans la paix et la quiétude, bien que les gens disent que Kidal ne fait plus partie du Mali.

Quant à Gao, vous savez ce qui s’y passe mieux que moi, vous y êtes plus présents que moi.

Nous nous sommes dit que l’Accord ayant été signé depuis 2015 sans apporter aucun bienfait; la mise en place des autorités intérimaires n’a pas résolu les problèmes que vous connaissez; les promesses faites par des Blancs n’ont pas été tenues, dont la paix et la libre circulation des personnes; le développement tarde encore à venir ; l’Accord que nous avons signé avec la CMA sur lequel était fondé l’espoir ne s’applique pas. Et nous sommes abandonnés au profit de gens à Bamako dont les seules doléances sont satisfaites. Or, à Gao, Ménaka, Taoudénit, Tombouctou et Kidal, même deux pour cent des promesses n’ont pas été tenues.

Nous nous étions affrontés, causant des morts; mais nous avons compris que ceux qui nous incitaient au conflit à l’époque sont les mêmes qui aujourd’hui cherchent à nous opposer les uns aux autres.

C’est comme à Mopti où des gens se déguisent en Peuls pour tuer des Dogons et provoquer des affrontements, et des gens se déguisent en Dogons pour tuer des Peuls afin d’entretenir le conflit.

Vous savez ce qui s’est passé à Gao, Bourem, Tombouctou, qui a failli provoquer une guerre interethnique, mais cela a été empêché. Nous saluons pour cela les membres du Cadre de concertation et les leaders religieux.

Nous sommes avec nos Tamacheq et nos Arabes, nous nous sommes entendus, nous faisons face à l’Etat, et nous sommes seuls à pouvoir le faire. Nous avons dit à l’Etat qu’il est satanique, que c’est lui qui crée le conflit entre les gens.

Nous nous sommes entendus avec la CMA pour mettre ensemble nos moyens et nos idées afin de nous inspirer de ce qu’ils ont fait pour ramener la paix chez eux. Quand je dis la CMA, vous comprenez ce que je veux dire.

Il n’est pas concevable que les 14 000 hommes que les Blancs nous ont envoyés ne puissent empêcher le vol des animaux, des vélos, les meurtres ici à Gao.

Soyez prêts; on avance. Nous allons nous lever, sans peur. La paix que vous cherchez, nous la cherchonxs ensemble. Nous nous levons pour dire à l’Etat, face à face, que nous sommes résolus à changer les choses. Nous n’acceptons plus d’être traités comme des Maliens de seconde zone.

C’est de ça que nous avons souffert à Bamako, nous les cadres du Nord. C’est moi avec Sambel, Malik Alhousseyni, Ousmane Issoufi, qui avons mis dans l’accord la représentation des Nordistes dans les institutions comme la Cour constitutionnelle où nous n’avons personne alors que c’est elle qui valide l’élection présidentielle, on est peu nombreux dans l’armée, entre autres.

C’est ainsi que nous avons demandé un Sénat constitué par des notables et des leaders communautaires. A Alger nous avons aussi réclamé que le Mali institue un poste de vice-président occupé par un Nordiste, où le pouvoir est exercé par rotation entre le Nord et le Sud. Cette révendication, nous l’avons réitérée hier lors de notre rencontre avec la CMA, à Kidal.

Discours de Harouna Toureh traduit et transcrit le 19 septembre 2019.

 

Malijet

Sahel-Elite | Image utilisée juste à titre d’illustration: Harouna Touré, porte-parole de la Plateforme

Publicités

Mali / GATIA : Communiqué du Groupe d’Autodéfense Touareg Imghads et Alliés (06/02/2019)

Le mercredi 06 février 2019 aux environs de 13h est survenu un regrettable incident entre des éléments frères de la Plateforme .
Cet incident a occasionné des morts et blessés tous membres de la plateforme.
En cette circonstance malheureuse tous les responsables du GATIA présentent leur condoléances les plus attristées aux familles des disparus et souhaitent prompt guérison aux blessés.
Nous sommes profondément choqués par ce regrettable incident malheureux auquel personne ne s’ attendait , nous demandons aux uns et aux autres de rester calmes et sereins .
Le Groupe d’Autodéfense Touareg Imghads et Alliés informe l’opinion nationale et internationale qu’il s’est déjà engagé dans un processus de règlement pacifique diligent de la situation .

Gao le 06 février 2019

Amara Ag Hamdouna

Mali Communiqué du Conseil Supérieur des Imghad et Alliés: le Général Gamou appelle à une « action commune de protection des populations et de leurs biens » (27/09)

Conseil Supérieur des Imghads et Alliés

Appel

Vu la grave dégradation de la situation socio-sécuritaire, et les graves atteintes aux droits humains qui en résultent

Vu la croissance inexorable du nombre des massacres de masse et des assassinats ciblés non justifiés et non revendiqués,

Compte tenu des insuffisances des forces publiques nationales et internationales pour assurer la protection des personnes et des biens,

Vu la nécessité de mutualiser les efforts de tous,

Je lance un appel à toutes les composantes de la population,
particulièrement aux mouvements de la CMA, de la CME, du CJA, du MSA et de la PLATEFORME à se retrouver pour engager ensemble une action commune de protection des populations et de leurs biens.

J’en appelle à tous pour la défense des fondamentaux que sont et seront toujours, l’Union, la Liberté, l’Egalité dans la démocratie.

Le 27 septembre 2018

Le Président

Alhaji ag Gamou

Mali/Sécurité : Le GATIA alerte de 03 civils enlevés dans le village d’Agoufou-Gossi (27/06/2018)

Urgent :
Ce jour mercredi 27 /06/2018,des individus armés non identifiés ont enlevés 3 civils dans le village d’Agoufou -Gossi
Les assaillants étaient à bord des dix motos.
Les victimes sont :
Mohamed Ag Attawab dit Moustique âgé de 70 ans.
Aghaly Ag Mohamed 30 ans.
Rhissa Ag Hamada, un gamin de 15 ans.

GATIA
Sahel-Elite

 

Tuareg alliance claims more operations against ISGS in northern Mali

GATIA and MSA troops in the northern Menaka region of Mali
The Imghad and Allies Self Defense Movement (GATIA) and the Movement for the Salvation of Azawad (MSA), two allied pro-Mali Tuareg groups, announced today its fighters clashed several times over the weekend with militants loyal to the Islamic State, led by Abu Walid al Sahrawi in northern Mali. Continuer à lire … « Tuareg alliance claims more operations against ISGS in northern Mali »

Mali/Ménaka : Mission organisée par le président de l’autorité intérimaire de Ménaka pour l’éclaircissement des massacres des civils de la communauté Idaksahak

2018/05/26 – Les derniers 23 et 24 mai, une mission organisée par le président de l’autorité intérimaire de Ménaka Mr. Abdoul Wahab Ag Had Mohamed, et composée par tous les mouvements présents à Ménaka, (MSA-GATIA-MAA-CMA), s’est rendue sur les lieux des massacres de civils de la communauté IDAKSAHAK dans la régions de Ménaka et de Gao.
Le MSA était représenté dans la mission par son chef de bureau régional Ismaghil Ag Arahmat.
La mission s’est rendue notamment à Inazole, Takeghat, Inekare, Ihaganagh, Ikakane, Tikakaten et Indelimane.

Un rapport de la mission sera bientôt disponible pour apporter plus d’éclaircissements.

MSA
Sahel-Elite /Photo juste à titre d’illustration: Abdoul Wahab Ag Ahmed Mohamed, lors de sa prise de fonction à Ménaka

Mali – GATIA-MSA : Note d’Information (22/05/2018)

Note d’information GATIA-MSA:
Une patrouille de la coalition GATIA-MSA a affronté cette soirée du 22 Mai 2018 une bande de malfrats dans la zone d’Inazoul (Ménaka).
Ces criminels sont les auteurs des assassinats de civils dans les localités de Takakaten le 9 mai et de takeghat le 12 mai 2018 faisant une vingtaine de civils morts.
Le bilan des combats de ce soir fait état de plusieurs malfrats mis hors d’état de nuire dont le chef de la bande, des armes et des engins roulants récupérés.
La coalition déplore la mort de trois (3) de ses combattants.
La patrouille continue de poursuivre le reste des malfrats.
A suivre…

GATIA-MSA