Mali – Timbuktu war crimes trial set to begin in The Hague

14/07/2020 – An alleged Islamist arrested in Mali in 2018 is going on trial at the International Criminal Court. He is accused of orchestrating war crimes, including torture and rape, in the city of Timbuktu.

In 2012, a coalition of Islamic extremists occupied the ancient city of Timbuktu in the Saharan desert. They imposed a brutal regime, murdering and raping those they considered to be non-believers and destroying centuries-old holy sites that they saw as blasphemous. Continuer à lire … « Mali – Timbuktu war crimes trial set to begin in The Hague »

Mali : le Dialogue national inclusif recommande l’ouverture de négociations avec les djihadistes Amadou Koufa et Iyad Ag Ghali

23/12/2019 – Les participants au Dialogue national inclusif (DNI) ont recommandé l’ouverture de négociations avec les chefs djihadistes Amadou Koufa et Iyad Ag Ghali pour « ramener la paix au Mali », a indiqué un communiqué publié dimanche à la fin de leurs travaux.La révision de la constitution et la relecture de certaines dispositions de l’accord pour la paix ont été recommandées, ainsi qu' »une relecture de certaines dispositions de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale (APR) », issu du processus d’Alger. Continuer à lire … « Mali : le Dialogue national inclusif recommande l’ouverture de négociations avec les djihadistes Amadou Koufa et Iyad Ag Ghali »

Mali/Niger – Situation de Kidal-duplicité des Groupes armés : Les dénonciations de Mahamadou Issoufou

09/09/2019 – En visite de travail à Bamako, le samedi dernier, le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a dit haut et fort au palais de Koulouba, son sentiment sur la situation qui prévaut à Kidal. Il a dénoncé aussi la collusion entre des groupes signataires de l’Accord de paix et des groupes terroristes. En somme, Issoufou a dit à Bamako tout haut ce que certains murmurent tout bas. Continuer à lire … « Mali/Niger – Situation de Kidal-duplicité des Groupes armés : Les dénonciations de Mahamadou Issoufou »

Lutte contre le terrorisme au Sahel : retour à la case départ (Opinion) #Mali

2018/07/11 – Cinq années ont passé depuis le lancement par la France de deux opérations militaires, Serval et Barkhane qui mobilisent 4 000 hommes, pour lutter contre le terrorisme au Sahel. La France n’est, néanmoins, pas le seul pays dont les soldats crapahutent dans la région. De nombreuses autres nations sont impliquées dans la lutte contre le terrorisme dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) qui compte près de 12 000 hommes. Continuer à lire … « Lutte contre le terrorisme au Sahel : retour à la case départ (Opinion) #Mali »

Mali / Kidal : Al Ghabass Ag Intallah doit faire un choix (Opinion)

2018/06/18 – Alors que le peuple malien va devoir faire un choix crucial pour son avenir lors des élections présidentielles, la position de certains leaders ou représentants reste encore et toujours ambiguë. C’est le cas d’Al Ghabass Ag Intallah, dont les sorties publiques nous proposent une position totalement différente de ce celle que nous pourrions imaginer dans le cadre de ses relations avec certains chefs terroristes, comme Iyad Ag Ghaly. Continuer à lire … « Mali / Kidal : Al Ghabass Ag Intallah doit faire un choix (Opinion) »

Mali – Violences terroristes, interethniques et bavures militaires: Mali, la présidentielle dans un climat d’incertitude

2018/05/25 – À un peu plus de deux mois de l’élection présidentielle, la situation sécuritaire accentue l’incertitude politique du Mali.
Incertitude que viennent compliquer davantage les violences terroristes, des forces de sécurité, selon des témoignages de Human Rights Watch, et intercommunautaires qui prennent des allures de vengeance. Continuer à lire … « Mali – Violences terroristes, interethniques et bavures militaires: Mali, la présidentielle dans un climat d’incertitude »

Mali /Algérie – 105 Maliens accusés d’appartenir au groupe Ansar Eddine seront expulsés d’Algérie

2018/05/24 – Un responsable algérien a déclaré sous le couvert de l’anonymat à l’agence de presse Reuters que l’Algérie s’apprête à expulser 105 Maliens parce qu’ils sont membres du groupe djihadiste Ansar Eddine. Continuer à lire … « Mali /Algérie – 105 Maliens accusés d’appartenir au groupe Ansar Eddine seront expulsés d’Algérie »

Mali – La crise sécuritaire au Mali: paradoxe entre augmentation des moyens et recrudescence de l’insécurité (Opinion/analyse)

2018/05/09 – De l’intervention française de la force Barkhane à la création de la MISMA pour la sécurisation des zones libérées et l’organisation des élections présidentielles, de la transformation de la MISMA en MINUSMA jusqu’à la création du G5-Sahel, au total plus de 22 000 militaires sur le territoire malien afin de consolider la paix sans y parvenir.
Plongé dans une crise socio-politique et sécuritaire profonde dont la source provient de d’une rébellion lancée en 2012 par le groupe armé touareg connu sous le nom du Mouvement National pour la Libération de l’Azawad (MNLA). Continuer à lire … « Mali – La crise sécuritaire au Mali: paradoxe entre augmentation des moyens et recrudescence de l’insécurité (Opinion/analyse) »

Mali – Alghabas Ag Intallah à la croisée des chemins (Opinion)

2018/05/02 – Depuis février 2018, les attaques des forces internationales ont largement affaibli le terroriste Iyad Ag Ghaly en tuant plusieurs de ses cadres. Aujourd’hui, ses anciens soutiens à l’image d’Alghabas Ag Intallah sont confrontés à un choix difficile. Celui d’un Mali uni, ou celui du chao en continuant d’entretenir des liens troubles avec les groupes armés terroristes. Continuer à lire … « Mali – Alghabas Ag Intallah à la croisée des chemins (Opinion) »

La radicalisation et l’extrémisme violent dans le Sahel : Faut-il blâmer les religions ? #G5Sahel #Burkina #Mali

2018/05/02 – La deuxième réunion des ministres en charge des affaires religieuses et de culte des pays du G5 Sahel, tenue à Ouagadougou du 26 au 27 avril, a invité encore au débat une question délicate mais cruciale : quel rôle le fait religieux joue-t-il dans la radicalisation et l’extrémisme violent au Burkina Faso et dans la région du Sahel ouest-africain en général ? Si la religion peut être à l’origine de conflit, de division, et hélas de violence extrémiste, fratricide, mais peut aussi inspirer des efforts louables de réconciliation et de promotion de la paix dans le monde, quelles implications cela a-t-il pour les leaders religieux et politiques et pour le simple croyant ? Pour avoir réfléchi et écrit plus longuement ailleurs sur la question, je souhaiterais proposer ici quelques éléments pour contribuer à enrichir le débat. Continuer à lire … « La radicalisation et l’extrémisme violent dans le Sahel : Faut-il blâmer les religions ? #G5Sahel #Burkina #Mali »