Groupes armés du nord Mali: Comment loger les ex-combattants

2018/09/10 – Les combattants des groupes armés du nord peuvent à présent être cantonnés sur 8 sites auxquels s’ajoutent deux autres plus au centre du pays. Ces camps sont censés accueillir plus de 30 000 jeunes dont des milliers de jeunes filles recensés par les groupes armés signataires de l’Accord d’Alger pour la paix et la réconciliation.

Pour l’application effective du processus de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion(DDR), la date butoir du 15 octobre a été fixée.
Le porte-parole du gouvernement, le ministre Amadou Koïta, a expliqué le 7 octobre que l’ensemble des sites sont prêts à accueillir les ex-combattants. Continuer à lire … « Groupes armés du nord Mali: Comment loger les ex-combattants »

Mali/MOC – Communiqué CMA: assassinat par des hommes armés du Commandant Saloum Ould Becki à Tombouctou (09/09/2018)

La Coordination des Mouvements de L’AZAWAD (CMA), informe l’opinion nationale et internationale, que son chef de mission au sein du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC) à Tombouctou, le Commandant Saloum Ould Becki fut lâchement assassiné par des hommes armés non identifiés qui se trouvaient à bord d’un véhicule pick up ce jour 09 Septembre 2018 aux environ de 21heures dans le quartier de Hamabangou.

La Coordination des Mouvements de l’Azawad condamne avec la dernière rigueur cet assassinat lâche et barbare dont à été victime notre vaillant commandant et demande à la MINUSMA de procéder à une enquête sur ce crime abominable afin de situer les responsabilités et identifier les criminels.

La CMA ne laissera pas ce crime impuni, et va entreprendre des poursuites pour retrouver les auteurs de cet odieux assassinat, et les mettre hors d’état de nuire.

En fin la CMA présente à la famille de l’illustre disparu et au peuple de l’Azawad ses condoléances les plus attristées, et prie pour le repos de son âme.

Kidal le 09/09/2018
Pour la CMA
Mohamed Ould Mahmoud
Porte Parole

Mali – Accord d’Alger : L’impossible application (Opinion)

2018/07/17 – Le processus de mise en œuvre de l’Accord est dans l’impasse. Tout le monde y convient, même les Nations unies qui, d’ailleurs, menacent les parties signataires, dont le gouvernement, de sanctions. En réalité, l’état dans lequel se trouve cet accord n’a rien de surprenant, tant il s’est avéré, dès le début du processus, moribond avec des termes que les tous les observateurs avertis savaient inapplicables sur le terrain. Continuer à lire … « Mali – Accord d’Alger : L’impossible application (Opinion) »

Mali – Réunion du Comité de suivi de l’Accord : Des progrès malgré un point de désaccord autour de Gourma Rharous

2018/06/28 – Ouverte lundi dernier, la 26è session ordinaire du Comité de suivi de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali (CSA) a pris fin hier sans donner les résultats escomptés. Les travaux, qui auraient dû être consacrés à la mise en œuvre de la feuille de route du 22 mars 2018 et le rapport établi par l’observateur indépendant, ont finalement buté sur la sempiternelle question de répartition des postes de responsabilité au niveau des cercles. Continuer à lire … « Mali – Réunion du Comité de suivi de l’Accord : Des progrès malgré un point de désaccord autour de Gourma Rharous »

Mali/Tombouctou – Installation du bataillon mixte du mécanisme opérationnel de coordination à Tombouctou

2018/05/25- Le mécanisme opérationnel de coordination (MOC) a démarré hier jeudi à Tombouctou, avec l’installation d’un bataillon mixte.
Le bataillon est composé de 150 combattants et doté de vingt véhicules équipés d’armes lourdes. Continuer à lire … « Mali/Tombouctou – Installation du bataillon mixte du mécanisme opérationnel de coordination à Tombouctou »

Mali – Communiqué de la Coordination des Mouvements de l’Entente (CME): Déclaration du 1er Congrès ordinaire

MALI CME PREMIER CONGRES

Mali – Démarrage prochain du DDR : Le risque d’une recrudescence du trafic et vols d’armes au nord

2018/05/11 – Après le démarrage très salué du Mécanisme opérationnel de coordination (Moc) dans la région de Kidal où, des éléments de l’armée nationale patrouillent aux côtés de ceux de la CMA et de la plateforme, les yeux sont désormais rivés vers le processus de Démobilisation, Désarmement et Réinsertion (DDR). Une étape jugée propice au commerce et trafic d’armes.
Le DDR constitue l’étape la plus importante dans la sécurisation et la stabilisation du pays. Du coup, elle est très attendue par les Maliens, surtout les groupes armés et le gouvernement. Continuer à lire … « Mali – Démarrage prochain du DDR : Le risque d’une recrudescence du trafic et vols d’armes au nord »