Mali – Mise en œuvre de l’Accord d’Alger : Des blocages et 19 points de recommandations

2019/02/27 – Le Centre Carter qui est l’Observateur Indépendant de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix au Mali a publié son troisième Rapport, le vendredi 22 février dernier, lors d’une conférence de presse, tenue à l’Hôtel Sheraton de Bamako. Ledit document d’une quarantaine de pages parties en 5 grands axes, aux dires de la Représentante de l’Observateur Indépendant, est une évaluation sur les démarches de l’année 2018.L’Observateur Indépendant, désigné en janvier 2018 dernier, par le Comité de Suivi de l’Accord de Paix, conformément à l’Article 63 de l’Accord, dans la dynamique de sa mission prérogative de contribuer à identifier de manière impartiale les facteurs de blocage dans le processus de mise en œuvre de l’Accord. Plus encore, il a recommandé des mesures pour faire avancer sa mise en œuvre. Son troisième Rapport a été représenté à la Presse nationale et internationale, le vendredi dernier. Des avancées, des blocages, des recommandations et des perspectives de l’année 2019; tels sont, entre autres, les points qui résument les 5 grands axes dudit document. Continuer à lire … « Mali – Mise en œuvre de l’Accord d’Alger : Des blocages et 19 points de recommandations »

Mali / DDR : Ce qu’il faut savoir

Le DDR a commencé à Kidal et à Gao la semaine dernière, il sera poursuivi ce lundi 12 novembre à Tombouctou

  1. I) Dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la réconciliation issu du Processus d’Alger, il a été mis en place un mécanisme opérationnel de coordination (MOC) composé de représentants des trois parties signataires (Gouvernement, CMA et Plateforme)-APR-ANNEXE 2/b. II est basé à Gao et dispose de bureaux régionaux à Gao, Kidal et Tombouctou. Ce niveau du mécanisme n’est pas concerné par les opérations de DDR/intégration accélérés.

Continuer à lire … « Mali / DDR : Ce qu’il faut savoir »

Mali/DDR – Communiqué du Congrès pour la Justice dans l’Azawad (CJA)

Le CJA salue le demarrage du DDR acceleré ce mardi 6 novembre 2018 à Gao et profite de l’occasion pour feliciter tous les acteurs du processus qui n’ont menagé aucun effort pour concretiser cette operation significative dans la mise en œuvre de l’accord.

Le DDR acceleré etant l’etape qui devait finaliser la mise en place des patrouilles mixtes MOC dans les 3 regions de Tombouctou, Gao et kidal, nous apelons le gouvernement du Mali et la Minusma à rendre effectif la validation des listes des mouvements dits non signataires qui n’attendent que l’aval de la CTS pour rejoindre le MOC.

Le CJA associe sa voix à celle de tous les acteurs de l’APR pour une application dilligente de l’accord et demande un traitement definitif de la question d’inclusivité conformement à l’esprit de la lettre de l’accord et du Pacte pour la Paix signé le 15 octobre 2018 entre les UN et le mali.

Il remercie toutes les parties pour les efforts consentis en faveur de la reconciliation nationale et de la mise en oeuvre concrête de l’accord.

En plus de son adhesion à la charte pour la Paix, le CJA reaffirme sa disponibilité à accompagner le processus du DDR acceléré et rappelle que ses elements designés pour cette mission sont prêts depuis des mois.

Gargando, le 06/11/2018
Le porte parole
Ehameye Ag Mohamedoun

Sahel-Elite – Image utilisée juste à titre d’illustration

Mali / DDR : Le quota d’intégration des groupes armés dans l’armée de terre fait polémique

2018/07/11 – Dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, il y a eu la cérémonie de lancement officiel de Désarmement, Démobilisation et réinsertion (DDR) des groupes armés hier, mardi 06 novembre 2018 dans la septième région administrative du Mali (Gao). Environ 1600 combattants affiliés à la CMA, à la Plateforme et aux autres mouvements seront ciblés au cours de ce processus. Mais force est de reconnaitre que les parties (Gouvernement du Mali, Coordination des mouvements de l’azawad (CMA) et la Plateforme) avaient du mal à accorder leurs violons. Pour preuve, la cérémonie qui devrait se tenir à 8 heures n’a commencé qu’à 16 heures. Les tractations se poursuivaient entre les acteurs autour des questions de grade des groupes armés et le quota d’intégration de ces groupes armés au sein de l’armée de terre malienne. Continuer à lire … « Mali / DDR : Le quota d’intégration des groupes armés dans l’armée de terre fait polémique »

Mali/DDR – Début de l’armée reconstituée à Tombouctou,Gao et Kidal : La CN-DDR enclenche l’intégration de 1200 combattants aux FAMAs

2018/06/11 – Le processus du Désarmement-Démobilisation-Réinsertion connaîtra certainement un coup de fouet très déterminant ce mardi, avec le début du screening des tout premiers éléments des mouvements armés en vue de leur intégration à l’armée malienne.
Sous la houlette de la Commission Nationale et de son président, l’ancien ministre Zahabi Ould Sidi Mohamed, tout est fin prêt en tout cas pour le démarrage effectif de cette première vague, dont l’épilogue est attendu en février prochain. Elle concernera notamment les différents représentants de la CMA et de la Plateforme regroupés depuis plus de deux ans au sein des MOC (Mécanisme Opérationnel de Coordination) à Tombouctou, Gao et Kidal, en raison de 200 éléments par mouvement et dans chacun des sites énumérés. Continuer à lire … « Mali/DDR – Début de l’armée reconstituée à Tombouctou,Gao et Kidal : La CN-DDR enclenche l’intégration de 1200 combattants aux FAMAs »

Mali / Régions du Nord : Le processus du DDR sera accéléré le 6 novembre prochain

2018/31/10 – Le directeur de cabinet du gouverneur de Gao, Cheick Fanta Mady Bouaré, a annoncé hier que le lancement officiel du processus du désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) accéléré des combattants du Mécanisme d’opération et de coordination (MOC) de Gao aura lieu le 6 novembre 2018 à Gao. Il concerne aussi les Régions de Tombouctou et Kidal. Continuer à lire … « Mali / Régions du Nord : Le processus du DDR sera accéléré le 6 novembre prochain »

Groupes armés du nord Mali: Comment loger les ex-combattants

2018/09/10 – Les combattants des groupes armés du nord peuvent à présent être cantonnés sur 8 sites auxquels s’ajoutent deux autres plus au centre du pays. Ces camps sont censés accueillir plus de 30 000 jeunes dont des milliers de jeunes filles recensés par les groupes armés signataires de l’Accord d’Alger pour la paix et la réconciliation.

Pour l’application effective du processus de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion(DDR), la date butoir du 15 octobre a été fixée.
Le porte-parole du gouvernement, le ministre Amadou Koïta, a expliqué le 7 octobre que l’ensemble des sites sont prêts à accueillir les ex-combattants. Continuer à lire … « Groupes armés du nord Mali: Comment loger les ex-combattants »