Mali – La justice abandonne les poursuites pour corruption contre l’homme d’affaires corse Michel Tomi

2018/07/10 – Après cinq ans d’investigations, l’homme d’affaires corse Michel Tomi, dans le viseur de la justice pour ses activités suspectes en Afrique, a accepté une procédure de plaider-coupable au terme d’une enquête où le juge a abandonné les poursuites les plus graves pour corruption. Continuer à lire … « Mali – La justice abandonne les poursuites pour corruption contre l’homme d’affaires corse Michel Tomi »

G5 SAHEL: les chefs d’Etat snobent l’AG de l’ONU et transfèrent le QG de la force à Bamako

Contrairement à la précédente Assemblée générale annuelle des Nations Unies qui a vu les 5 chefs d’Etats du G5 Sahel se mobiliser à New York pour plaider leur cause, cette année, seul IBK est monté au front. Les moyens financiers font toujours défaut et la communauté internationale frileuse à décaisser les fonds promis, obligeant le transfert du QG de la force conjointe de Sévaré, au centre des opérations, à Bamako. De quoi amplifier les inquiétudes sur la capacité de l’organisation à répondre aux menaces sécuritaires qui ne cessent pourtant de s’amplifier. Continuer à lire … « G5 SAHEL: les chefs d’Etat snobent l’AG de l’ONU et transfèrent le QG de la force à Bamako »

Mali / Ligne de force : Dépendance sécuritaire (Opinion)

2018/09/25 – C’est un paradoxe. Le Mali a commémoré, le 22 septembre dernier, le 58e anniversaire de la proclamation de son indépendance. Le clou de l’événement aura été le défilé auquel ont pris part, outre des éléments des FAMAS, leurs frères d’armes issus de six pays africains, de la FC du G5 Sahel, de la force Barkhane, de la MINUSMA. Continuer à lire … « Mali / Ligne de force : Dépendance sécuritaire (Opinion) »

Mali/Chine – Le plus haut législateur chinois rencontre le président malien

2018/09/01 – Le plus haut législateur chinois, Li Zhanshu, a rencontré, vendredi, le président malien Ibrahim Boubacar Keïta, en amont du Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA).  Continuer à lire … « Mali/Chine – Le plus haut législateur chinois rencontre le président malien »

Mali – Médiation dans la crise post-électorale: Quand des leaders religieux et coutumiers deviennent juges et parties (Opinion)

2018/08/31 – Les derniers remparts des Maliens, que sont les leaders religieux et coutumiers, face aux hommes politiques, se sont effondrés comme un château de cartes. Ils se sont tous ou presque acoquinés avec différents candidats à la présidentielle, en fonction de leurs intérêts ; d’où leur silence assourdissant au moment où le pays est au bord de la crise. Tous, ou presque, ont monnayé leurs voix en ignorants superbement les intérêts de leurs disciples. Qui désormais au Mali pour remplacer ces médiateurs qui se sont disqualifiés voire discrédités, pour éteindre le feu allumé par les hommes politiques au lendemain de la proclamation des résultats ? Continuer à lire … « Mali – Médiation dans la crise post-électorale: Quand des leaders religieux et coutumiers deviennent juges et parties (Opinion) »

Mali/Mauritanie : Après sa réélection pour un second mandat, IBK, visite Nouakchott #Sécurité

2018/08/23 Le président malien, Mr Ibrahim Boubacar Keita sera jeudi 23 août, à Nouakchott, dans le cadre d’une visite de quelques heures, a appris l’Agence Tawary d’Information, d’une bonne source. Continuer à lire … « Mali/Mauritanie : Après sa réélection pour un second mandat, IBK, visite Nouakchott #Sécurité »

Mali – Pour avoir soutenu IBK au 2è tour : le chef djihadiste Amadou Kouffa exprime férocement sa colère et menace d’«assassiner » Harouna Sankaré

2018/08/23 – « Où que tu sois, je te retrouverai pour te donner la mort ». Tels sont, en substance, les propos fort alarmants, tenus dans un audio par le chef terroriste Amadou Kouffa. Des menaces violemment dirigéescontre la personne du Maire Harouna Sankaré, candidat malheureux de la présidentielle du 29 juillet 2018. Cela, essentiellement pour avoir appelé à voter IBK au second tour, ce que l’islamo-terroriste semblerait voir comme un « intolérable acte de trahison » contre la communauté Peulh du Mali. Continuer à lire … « Mali – Pour avoir soutenu IBK au 2è tour : le chef djihadiste Amadou Kouffa exprime férocement sa colère et menace d’«assassiner » Harouna Sankaré »