Niger/Communiqué: Accrochage entre les FDS et des éléments terroristes dans la Vallée de Bougou (Dosso) : Deux morts et cinq blessés (Ministère de l’Intérieur)

08/10/2019 – Le dimanche 06 octobre 2019, vers 17 h 30 minutes, les éléments du détachement des forces de défense et de sécurité de Dosso basés à Dogon Kiriya ont eu un accrochage avec des terroristes lourdement armés dans la vallée de Bougou située à sept (07) km de ladite localité. A l’issue d’intenses combats, l’ennemi a été repoussé. Le bilan suivant est enregistré :

Côté ami: deux (02) morts et cinq (05) blessés ;

Côté ennemi : non déterminé.

Pour parer à toute éventualité et continuer à assurer la libre circulation des personnes et des biens, l’ensemble des forces de défense et de sécurité sont mobilisées immédiatement pour engager des poursuites afin de neutraliser ces assaillants.

Le ministre d’Etat, de l’Intérieur salue le courage et la détermination de l’ensemble des FDS dans l’accomplissement de leur noble mission et invite par ailleurs l’ensemble de la population à une franche collaboration dans la traque de ces individus sans foi ni loi.

Il adresse, au nom du Président de la République, du gouvernement, du peuple nigérien et à son nom personnel, ses condoléances les plus émues aux familles des disparus et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

Que le Tout Puissant accueille les âmes des défunts dans son paradis éternel.

Sahel-Elite

Publicités

Opinion éditoriale de SEM M. Eric P. Whitaker, Ambassadeur des Etats-Unis au Niger

Le Niger Se Lève : Progrès du peuple, par le peuple, pour le peuple
Si vous m’avez entendu parler au cours des six derniers mois, vous m’avez probablement entendu utiliser le slogan : « Le Niger se Lève ! » Nous le disons en raison des progrès importants réalisés par nos partenaires Nigériens pour réaliser un meilleur avenir avec notre soutien. Voici quelques exemples de nos réussites : Continuer à lire … « Opinion éditoriale de SEM M. Eric P. Whitaker, Ambassadeur des Etats-Unis au Niger »

Burkina Faso : le bilan de l’attaque contre l’armée s’alourdit et passe à 24 morts (officiel)

21/08/2019 – Le bilan de l’attaque de lundi matin contre le détachement militaire de Koutougou dans le nord du Burkina Faso est passé à 24 morts dans les rangs de l’armée burkinabè, a annoncé mardi l’Etat-Major général de l’armée dans un bilan actualisé.

« Le bilan actualisé du côté des forces armées nationales se présente ainsi qu’il suit : 24 militaires décédés, 7 blessés, 5 toujours recherchés ainsi que des dégâts matériels », a précisé l’armée dans son communiqué. Continuer à lire … « Burkina Faso : le bilan de l’attaque contre l’armée s’alourdit et passe à 24 morts (officiel) »

Niger / Forces armées – Contingent 2019 : 1.015 recrues en fin de formation présentée au drapeau national

2019/03/06 – Quelque 1015 recrues en fin de formation ont été présentées au drapeau national au centre d’instruction des Forces armées Nigérienne de Tondibia, à la périphérie de la capitale Niamey, ce dernier 28 février 2019 sous la présidence du ministre de la Défense Kalla Moutari . Continuer à lire … « Niger / Forces armées – Contingent 2019 : 1.015 recrues en fin de formation présentée au drapeau national »

Burkina Faso/Antiterrorisme : le Premier ministre burkinabè appelle à une mobilisation pour « repousser l’ennemi commun »

2019/19/02 – Le Premier ministre burkinabè Christophe Joseph Marie Dabiré a appelé lundi ses compatriotes à se mobiliser pour repousser l’ennemi commun dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. »Je voudrais insister sur notre devoir de nous mobiliser comme un seul homme pour repousser l’ennemi commun », a déclaré M. Dabiré lors de son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale. Continuer à lire … « Burkina Faso/Antiterrorisme : le Premier ministre burkinabè appelle à une mobilisation pour « repousser l’ennemi commun » »

Mali / Ménaka – En un mot : Enquêtes urgentes (Opinion)

2019/06/02 – La tension est vive dans la région de Ménaka après la mort brutale du maire d’Anderaboukane, Hamad Ahmed. Et depuis l’annonce de son décès, l’émotion est grande au sein de la communauté Idaksahak.

Au regard des conditions de sa mort, sa communauté “demande aux services habilités que des enquêtes urgentes soient diligentées pour identifier les auteurs de cet acte afin que la loi leur soit appliquée dans toute sa rigueur et couper court à toute spéculation, intoxication ou désinformation”.

Dans un communiqué, le ministre de la Défense et des Anciens combattants a expliqué les circonstances qui ont conduit au drame. Suivant le communiqué, le véhicule à bord duquel était le maire a été alerté de loin par les éléments des FAMa au niveau du check-point.  Mais, précise-t-il, le chauffeur a continué à foncer sur les éléments. C’est ainsi que les miliaires ont ouvert le feu.

Face au tollé qu’a suscité cette tuerie, le ministère de la Défense et des Anciens  combattants a annoncé qu’une enquête a été ouverte pour élucider cette situation. Est-ce suffisant pour apaiser la tension ? Le député de Ménaka, Bajan Ag Hamatou estime que “les militaires maliens devraient associer vigilance et sérénité pour identifier les vrais ennemis”.

DAK / L’Indicateur du Renouveau

Sahel-Elite – Image d’illustration: Dramane Aliou Koné, Directeur de publication de l’Indicateur du Renouveau

Burkina Faso/France: une association parle du devoir de réserve à l’ambassadeur de France

2019/05/02 – Dans une lettre ouverte adressée à l’ambassadeur de France au Burkina Faso suite à l’interview qu’il a accordée au journal Bendre, l’Association Convergence Citoyenne et Panafricaine (CCP) rappelle « qu’il y’a des questions touchant à la souveraineté du pays d’accueil qui requièrent un devoir de réserve ».

Monsieur l’Ambassadeur de France au Burkina Faso,

Vous avez accordé une interview au journal Bendre dans sa parution numéro 998 du 21 janvier 2019. Dans cette interview qui a essentiellement porté sur la coopération de la France avec le Burkina Faso aux plans politique, économique, judiciaire et militaire, vous avez fait fi bien souvent de règles de bienséance qui caractérisent votre fonction. L’ambassadeur de France en poste au Burkina que vous êtes sensé savoir qu’il y’a des questions touchant à la souveraineté du pays d’accueil qui requièrent un devoir de réserve. Continuer à lire … « Burkina Faso/France: une association parle du devoir de réserve à l’ambassadeur de France »