Burkina – Colonel Ousmane Traoré, gouverneur de la région de l’Est :«Des compatriotes sont allés se radicaliser avec la ferme volonté d’installer un katiba à l’Est » #Mali

2018/05/22 – Qualifiée de zone rouge, la région de l’Est a longtemps été en proie à l’insécurité, notamment au grand banditisme. C’est à ce fléau que les populations du Gulmu sont habituées. Cependant, au regard des modes opératoires des récentes attaques de Natiaboani et de Nassougou, tout porte à croire que les assaillants sont de la nébuleuse terroriste. Si cela venait à être confirmé, ce serait donc une première dans la région. Pour éclairer la lanterne des populations, Sidwaya a réalisé un entretien avec le gouverneur de la région de l’Est, le Colonel Ousmane Traoré. Continuer à lire … « Burkina – Colonel Ousmane Traoré, gouverneur de la région de l’Est :«Des compatriotes sont allés se radicaliser avec la ferme volonté d’installer un katiba à l’Est » #Mali »

Burkina – Insécurité au Sahel : 66 129 enfants privés d’éducation

2018/05/14 – La région du Sahel burkinabè, jadis zone touristique, est depuis près de 3 ans en proie aux attaques perpétrées par des présumés terroristes, notamment dans les provinces du Soum et de l’Oudalan, frontalières avec le Mali et le Niger. En plus des Forces de défense et de sécurité (FDS), ces « individus armés non encore identifiés » ciblent principalement les écoles qu’ils incendient, menacent, enlèvent et assassinent les enseignants. Cela a conduit des établissements primaires et secondaires à fermer, privant ainsi des milliers d’enfants de leur droit à l’éducation. Continuer à lire … « Burkina – Insécurité au Sahel : 66 129 enfants privés d’éducation »

Les oulémas du Sahel prônent l’amélioration du discours religieux pour faire face à l’extrémisme #Mali #Conakry

2018/05/10 – ’association des Oulémas, prêcheurs et imams du Sahel ont recommandé l’utilisation des espaces médiatiques et les écoles afin de vulgariser un discours contraire à la radicalisation afin de prévenir le phénomène de l’extrémisme et améliorer le discours religieux pour faire face à l’extrémisme. Continuer à lire … « Les oulémas du Sahel prônent l’amélioration du discours religieux pour faire face à l’extrémisme #Mali #Conakry »

Ligue des Oulémas du Sahel: l’atelier de Conakry met l’accent sur la formation #Mali #Guinée

2018/05/10 – Les travaux du 7ème Atelier régional de la Ligue des Oulémas, Prêcheurs et Imams du Sahel, tenu lundi et mardi Conakry, se sont soldés par une série de recommandation, dont l’importance de la formation dans la lutte contre le terrorisme et le radicalisme religieux.

Organisé en collaboration avec l’Unité de fusion et de liaison (UFL) des pays du Sahel, l’atelier a permis de relever la nécessité de dispenser des formation aux différents acteurs institutionnels impliqués dans la lutte contre le terrorisme et le radicalisme religieux. Continuer à lire … « Ligue des Oulémas du Sahel: l’atelier de Conakry met l’accent sur la formation #Mali #Guinée »

La radicalisation et l’extrémisme violent dans le Sahel : Faut-il blâmer les religions ? #G5Sahel #Burkina #Mali

2018/05/02 – La deuxième réunion des ministres en charge des affaires religieuses et de culte des pays du G5 Sahel, tenue à Ouagadougou du 26 au 27 avril, a invité encore au débat une question délicate mais cruciale : quel rôle le fait religieux joue-t-il dans la radicalisation et l’extrémisme violent au Burkina Faso et dans la région du Sahel ouest-africain en général ? Si la religion peut être à l’origine de conflit, de division, et hélas de violence extrémiste, fratricide, mais peut aussi inspirer des efforts louables de réconciliation et de promotion de la paix dans le monde, quelles implications cela a-t-il pour les leaders religieux et politiques et pour le simple croyant ? Pour avoir réfléchi et écrit plus longuement ailleurs sur la question, je souhaiterais proposer ici quelques éléments pour contribuer à enrichir le débat. Continuer à lire … « La radicalisation et l’extrémisme violent dans le Sahel : Faut-il blâmer les religions ? #G5Sahel #Burkina #Mali »

Mali – Le gouvernement allemand prolonge sa mission militaire au Mali d’une année supplémentaire

2018/04/12 – Le gouvernement fédéral allemand a décidé mercredi de prolonger la mission de ses forces armées au Mali d’ une année supplémentaire.Si le Bundestag (parlement fédéral) approuve cette décision, le déploiement des troupes allemandes à l’étranger sera ainsi prolongé au moins jusqu’en mai 2019. Le gouvernement de la chancelière Angela Merkel a en outre accepté de faire passer les effectifs des troupes déployées au Mali de 150 à 350 hommes, et de prolonger la durée d’une autre mission de lutte contre la piraterie en Somalie. Continuer à lire … « Mali – Le gouvernement allemand prolonge sa mission militaire au Mali d’une année supplémentaire »

Femmes, violence et terrorisme en Afrique : Bâtir une réponse régionale et internationale

UNOWAS organise une conférence de haut niveau sur le thème « Femmes, violence et terrorisme en Afrique de l’Ouest et au Sahel: bâtir une Réponse régionale et internationale ».

La conférence est organisée le cadre de ses activités régionales, en partenariat avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CÉDÉAO), le G5 Sahel, le Groupe de Travail Femmes, Jeunes , Paix et Sécurité en Afrique de l’Ouest et le Sahel, le Bureau des Nations Unies Contre le Terrorisme. Continuer à lire … « Femmes, violence et terrorisme en Afrique : Bâtir une réponse régionale et internationale »