Niger : Appui de la BM de 83 milliards de FCFA à l’électrification et aux réfugiés

2018/02/10 – La Banque Mondiale va accorder au Niger un appui de près de 83 milliards de FCFA destinés à l’électrification et à l’amélioration des conditions de vie des réfugiés et aux communautés d’accueil, et ce au terme des accords signés vendredi dernier à Niamey entre la partie gouvernementale et l’institution financière internationale. Continuer à lire … « Niger : Appui de la BM de 83 milliards de FCFA à l’électrification et aux réfugiés »

Publicités

Le Tchad se remet lentement d’une profonde récession, selon la Banque mondiale

2018/06/24 – Pour sortir de la récession et soutenir une relance économique progressive, le Tchad doit accroître fortement sa production agricole et améliorer les conditions sécuritaires, tout en comptant sur une stabilité des prix du pétrole, a proposé mercredi la Banque mondiale dans son rapport semestriel. Continuer à lire … « Le Tchad se remet lentement d’une profonde récession, selon la Banque mondiale »

L’Afrique Subsaharienne, région où les coûts de transfert sont les plus élevés

2018/05/03- La Banque mondiale estime que les envois de fonds officiellement enregistrés vers les pays à revenu faible et intermédiaire ont atteint 466 milliards de dollars en 2017, soit une progression de 8,5 % par rapport aux 429 milliards de dollars de 2016. Continuer à lire … « L’Afrique Subsaharienne, région où les coûts de transfert sont les plus élevés »

Tchad : 41 millions de dollars de la Banque mondiale pour renforcer l’agriculture

2018/05/03 – La Banque mondiale a approuvé un don de 41 millions de dollars de l’Association internationale de développement (IDA) au profit du gouvernement tchadien, afin de promouvoir le recours à l’innovation technologique dans le secteur agricole en vue d’augmenter durablement la productivité et assurer la résilience face au changement climatique dans les zones ciblées, a annoncé mardi sa représentation locale. Continuer à lire … « Tchad : 41 millions de dollars de la Banque mondiale pour renforcer l’agriculture »

La Banque mondiale prévoit une croissance de 3,1% en Afrique subsaharienne en 2018

2018/04/23 – La croissance économique devrait croître à un taux de 3,1% en Afrique subsaharienne cette année, après s’être établie à 2,6% en 2017 et 1,5% en 2016, a annoncé mercredi dans un rapport la Banque mondiale, qui déplore une progression peu rapide et recommande d’accélérer les réformes pour obtenir des résultats plus encourageants. »L’Afrique subsaharienne va croître de 3,1% en 2018″, a déclaré Albert Zeufack, l’économiste en chef de la Banque mondiale pour la région Afrique, lors de la présentation par vidéoconférence mercredi depuis Washington, siège de l’institution financière, de la dix-septième édition du rapport semestriel Africa’s Pulse, consacré aux perspectives économiques du continent. Continuer à lire … « La Banque mondiale prévoit une croissance de 3,1% en Afrique subsaharienne en 2018 »

Contre le surendettement de l’Afrique, la Banque mondiale préconise des prêts concessionnels

2108/04/22 – De plus en plus de pays en Afrique se tournent vers les marchés financiers pour lever des capitaux en vue de financer leurs projets de développement, un recours faisant craindre l’amplification des risques de surendettement observés dans nombre de ces pays, juge la Banque mondiale, qui recommande les prêts concessionnels pour y remédier.Selon Albert Zeufack, économiste en chef de la Banque mondiale pour la région Afrique, les « prêts concessionnels sont plus adaptés pour financer les infrastructures en Afrique » que les émissions de titres sur les marchés financiers, car ils ont l’avantage d’être fournis « à des taux très faibles et à longue maturité » . Continuer à lire … « Contre le surendettement de l’Afrique, la Banque mondiale préconise des prêts concessionnels »

Burkina Faso : Réflexion sur la mise en place de l’Identifiant Unique électronique de la personne

2018/03/18 – Le gouvernement burkinabè est engagé à mieux maîtriser l’identité des personnes. A cet effet, il se tient ces 15 et 16 mars 2018 à Ouagadougou, un atelier national de réflexion sur la mise en place d’un identifiant unique électronique de la personne au Burkina Faso. Organisé par le ministère de l’Economie numérique et des postes, l’atelier connaît la participation d’une centaine de personnes issues de tous les secteurs socio-économiques et de pays amis. Continuer à lire … « Burkina Faso : Réflexion sur la mise en place de l’Identifiant Unique électronique de la personne »