Mali : le Dialogue national inclusif recommande l’ouverture de négociations avec les djihadistes Amadou Koufa et Iyad Ag Ghali

23/12/2019 – Les participants au Dialogue national inclusif (DNI) ont recommandé l’ouverture de négociations avec les chefs djihadistes Amadou Koufa et Iyad Ag Ghali pour « ramener la paix au Mali », a indiqué un communiqué publié dimanche à la fin de leurs travaux.La révision de la constitution et la relecture de certaines dispositions de l’accord pour la paix ont été recommandées, ainsi qu' »une relecture de certaines dispositions de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale (APR) », issu du processus d’Alger. Continuer à lire … « Mali : le Dialogue national inclusif recommande l’ouverture de négociations avec les djihadistes Amadou Koufa et Iyad Ag Ghali »

Mali – In central Mali, jihadism and communal conflict make for deadly mix

2018/07/15 – From torched villages to mass graves, new atrocities come to light each week in central Mali’s escalating conflicts.
The heart of the country is becoming its deadliest region, gripped by a mutually-reinforcing mix of jihadist violence and ethnic disputes that are also sharpened by suspected climate change. Continuer à lire … « Mali – In central Mali, jihadism and communal conflict make for deadly mix »

La radicalisation et l’extrémisme violent dans le Sahel : Faut-il blâmer les religions ? #G5Sahel #Burkina #Mali

2018/05/02 – La deuxième réunion des ministres en charge des affaires religieuses et de culte des pays du G5 Sahel, tenue à Ouagadougou du 26 au 27 avril, a invité encore au débat une question délicate mais cruciale : quel rôle le fait religieux joue-t-il dans la radicalisation et l’extrémisme violent au Burkina Faso et dans la région du Sahel ouest-africain en général ? Si la religion peut être à l’origine de conflit, de division, et hélas de violence extrémiste, fratricide, mais peut aussi inspirer des efforts louables de réconciliation et de promotion de la paix dans le monde, quelles implications cela a-t-il pour les leaders religieux et politiques et pour le simple croyant ? Pour avoir réfléchi et écrit plus longuement ailleurs sur la question, je souhaiterais proposer ici quelques éléments pour contribuer à enrichir le débat. Continuer à lire … « La radicalisation et l’extrémisme violent dans le Sahel : Faut-il blâmer les religions ? #G5Sahel #Burkina #Mali »

G5 Sahel- Lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent : Les pays du G5 Sahel interrogent le fait religieux #Mali

Ouagadougou abrite, du 26 au 27 avril 2018, la 2e réunion de haut niveau des ministres en charge des affaires religieuses et du culte des pays du G5 Sahel. Deux jours durant, les participants vont se pencher sur la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent. C’est le ministre burkinabè de l’administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo qui a présidé la cérémonie officielle d’ouverture de la rencontre. Continuer à lire … « G5 Sahel- Lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent : Les pays du G5 Sahel interrogent le fait religieux #Mali »

Mali – Talks with jihadists? A radical idea gains currency in Mali

2018/04/26 In Mali, which has been wracked by violence and is prone to frequent and deadly jihadist attacks, the once unthinkable is now being asked by observers: is it time to negotiate with the extremists?

« Every analysis of the Malian crisis shows that a purely military solution is not possible,” said Ambroise Dakouo of the Alliance for Rebuilding Governance in Africa (ARGA), a think tank. “We cannot be dogmatic. We must be open to dialogue with these groups to find out if conciliation is possible. We must find out what they want and what we can concede.” Continuer à lire … « Mali – Talks with jihadists? A radical idea gains currency in Mali »