Bénin/Niger – Un prêt de plus de 22 millions de dollars du Fonds de l’OPEP boucle le financement de la réhabilitation du Corridor Cotonou-Niamey

2018/15/11 – Le Fonds de I’OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole) pour le développement international (OFID) vient d’accorder un prêt d’un montant de 13,2 milliards de francs CFA, soit plus de 22 millions de dollars américains pour le financement partiel du projet de réhabilitation du Corridor Cotonou-Niamey : section Béroubouay-Malanville, d’une longueur de 169,4 kilomètres, a annoncé mercredi à Cotonou, le ministre béninois des Sports, Oswald Homeky.S’exprimant au cours d’une conférence de presse à l’issue de la réunion hebdomadaire des membres du gouvernement béninois, M. Homeky, a indiqué que ce prêt de l’OFID, vient compléter celui de 65 milliards de francs CFA, soit plus de 111 millions de dollars américains débloqués par la Banque islamique de développement (BID) en avril 2018. Continuer à lire … « Bénin/Niger – Un prêt de plus de 22 millions de dollars du Fonds de l’OPEP boucle le financement de la réhabilitation du Corridor Cotonou-Niamey »

Niger – Instabilité en Libye : un défi sécuritaire majeur pour le Niger

2018/15/11 – Le climat d’instabilité politique et sécuritaire difficile, qui prévaut en Libye depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, constitue un défi majeur de sécurité pour les pays voisins dont le Niger, à en juger par l’engagement du président nigérien Mahamadou Issoufou à trouver une solution rapide à cette situation, constate-t-on.Après la chute du régime de Mouammar Kadhafi, rappelle-t-on, la Libye a sombré dans un état de désintégration continue, l’Etat central n’existe presque plus. Cette situation a favorisé l’implantation de groupes djihadistes et autres trafiquants de drogues et d’armes dans le sud, constituant une menace pour les pays voisins dont le Niger avec lequel le pays partage 400 km de frontière. Continuer à lire … « Niger – Instabilité en Libye : un défi sécuritaire majeur pour le Niger »

Burkina/Procès putsch : «La hiérarchie a accompagné le coup d’Etat», Boureima Kiéré

2018/15/11 – Au 3e jour de son audition devant le tribunal militaire dans le cadre du procès du putsch, le mercredi 14 novembre 2018, le colonel-major Boureima Kiéré a été plusieurs fois questionné par la partie civile pour clarifier s’il a accompagné ou non le coup d’Etat du Conseil national de la démocratie (CND).

Continuer à lire … « Burkina/Procès putsch : «La hiérarchie a accompagné le coup d’Etat», Boureima Kiéré »

Burkina/Ouagadougou : Le ministère de la sécurité annonce une formation tactique au Palais des Sports de Ouaga 2000

2018/15/11 – La direction de la Communication du ministère le sécurité informe les populations dans le communiqué ci-après qu’une formation tactique aura lieu le jeudi 15 novembre 2018 de 10 heures à 12 heures au Palais des Sport de Ouaga 2000.

Communiqué du Ministère de la Sécurité

La population de Ouagadougou, en particulier celle de Ouaga 2000 est informée que le jeudi 15 novembre 2018 de 10 heures à 12 heures, l’unité de la force d’intervention rapide (SPEAR) chargée de la protection des installions diplomatiques et des structures à proximité de celles-ci, organisera une formation tactique au Palais des Sport de Ouaga2000.

Cet exercice occasionnera des explosions bruyantes et des coups de feu.

La population est par conséquent invitée à ne pas paniquer et à vaquer paisiblement à ses occupations.

La sécurité de demain se prépare aujourd’hui.
Que Dieu bénisse le Burkina Faso !!!

La Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle/MSECU

Image utilisée juste à titre d’illustration

Burkina Faso : L’ambassadeur des Etats-Unis et le porte-parole de l’opposition échangent autour des préoccupations nationales

´2018/15/11- C’est accompagné d’une délégation de sa chancellerie, que l’ambassadeur des Etats-Unis au Burkina, Andrew Young, a été reçu, ce mardi 13 novembre 2018 en fin de matinée, au siège du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF) par le premier responsable de l’institution, Zéphirin Diabré. Au menu de l’audience, des préoccupations liées à la vie de la nation. Continuer à lire … « Burkina Faso : L’ambassadeur des Etats-Unis et le porte-parole de l’opposition échangent autour des préoccupations nationales »

Burkina – Conseil des ministres : Le SYNAGSP interdit d’activités, 10 gardes de sécurité pénitentiaire (GSP) révoqués

2018/15/11 – Depuis le 22 octobre, le Syndicat national des gardes de sécurité pénitentiaire (SYNAGSP) observe un mouvement d’humeur. Dans un communiqué le 7 novembre dernier, la direction générale des GSP notait des débordements et appelait les manifestants a renouer le fil du dialogue « afin de sortir très vite de cette mauvaise passe ». Mais comme une sentence, ce mercredi 14 novembre, le Conseil des ministres a décidé de l’interdiction d’activités par le SYNAGSP pour « manquement à la législation encadrant les activités syndicales » et de la révocation de 10 GSP pour «commission de faute d’extrême gravité». Continuer à lire … « Burkina – Conseil des ministres : Le SYNAGSP interdit d’activités, 10 gardes de sécurité pénitentiaire (GSP) révoqués »

Mali – Trois questions à Riccardo Maia, chef de bureau de la Minusma à Tombouctou “Parler d’échec est injuste’’

2018/15/11 – C’est l’opération de maintien de la paix la plus meurtrière de l’histoire. Installée en juin 2013, la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) a déjà perdu près de 200 personnes. L’application des dispositions de l’accord de paix signé en 2015 entre le gouvernement malien et les groupes rebelles du Nord marque un grand retard. Pendant ce temps, l’insécurité, longtemps contenue à la seule partie septentrionale du pays, se répand au centre. Chef de bureau de la Minusma à Tombouctou, Riccardo Maia dresse le bilan de cinq ans de présence des Casques bleus onusiens au Mali. Continuer à lire … « Mali – Trois questions à Riccardo Maia, chef de bureau de la Minusma à Tombouctou “Parler d’échec est injuste’’ »