Mali – Kodal Minerals expands lithium portfolio with three new concessions in Mali

30/09/2020 – UK-based mining company Kodal Minerals has announced acquisitions of further prospective lithium projects in southern Mali, West Africa. 

UK-based mining company Kodal Minerals has announced acquisitions of further prospective lithium projects in southern Mali, West Africa. 

The new acquisitions comply with Kodal’s strategy to identify value accretive strategic mineral opportunities in West Africa and expand its exposure to the booming lithium extraction and development industry. Continuer à lire … « Mali – Kodal Minerals expands lithium portfolio with three new concessions in Mali »

Mali Thanks Morocco, King Mohammed VI for Post-Coup Diplomacy

Rabat – King Mohammed VI sent Morocco’s Minister of Foreign Affairs Nasser Bourita to Mali on Tuesday to meet the country’s new leaders. 

Mali’s recently-appointed transitional president, Ba N’Daou, received the Moroccan official in Bamako. 

Bourita also met with the transitional Vice-President, Colonel Assimi Goita, and the transitional Prime Minister, Moctar Ouane. Continuer à lire … « Mali Thanks Morocco, King Mohammed VI for Post-Coup Diplomacy »

Le Niger invite ses partenaires à renforcer leur appui dans le domaine de la sécurité

30/09/2020 – Le Premier ministre nigérien Brigi Rafini a invité les partenaires comme ceux de l’Union européenne à poursuivre et à renforcer l’appui consenti dans le domaine de la sécurité au profit de son pays, face à la situation sécuritaire qui reste préoccupante notamment dans la zone des trois frontières Burkina-Mali-Niger et dans le bassin du Lac Tchad, a-t-on appris mardi de source officielle à Niamey. Continuer à lire … « Le Niger invite ses partenaires à renforcer leur appui dans le domaine de la sécurité »

Mali – Mohamed Ag Albachar, porte-parole du MSA-D : « Nous souhaitons que la transition puisse vraiment mettre le volet sécuritaire comme une des priorités. S’il faut une relecture de l’accord, nous pouvons nous asseoir discuter avec le nouveau gouvernement pour pouvoir savoir où est-ce que nous allons y aller «

Sahel-Elite – Bamako

30/09/2020 – Né à Tombouctou en 1985 Mohamed Ag Albachar est le chargé de communication et porte-parole du Mouvement pour le Salut de l’Azawad Daousshak (MSA-D). Le MSA est membre de la Plateforme des Mouvements du 14 juin engagés dans le processus de paix au Mali.

Le samedi 26 septembre 2020 Mohamed Ag Albachar a accordé un entretien à Sahel-Elite. Avec lui, nous avons parlé de la situation sécuritaire générale de la zone d’intervention de leur mouvement, des terroristes qui sévissent dans la zone et de la situation sociopolitique au Mali.

Sahel-Elite : De votre point de vue, quelle est la situation sécuritaire générale de votre zone d’intervention (Gao-Ménaka) qui est, aujourd’hui en proie à des rivalités entre groupes terroristes ?

Mohamed Ag Albachar : En effet, la zone d’action du MSA est principalement la région de Gao et la partie de la région de Ménaka qui fait frontière avec le Niger, donc dans toute la zone du Liptako et un peu le Gourma. La situation sécuritaire est vraiment assez déplorable ces derniers temps à cause de la multiplication des attaques terroristes contre des populations civiles et contre des camps de militaires. Notamment l’attaque contre le camp de Indelimane dans la région de Ménaka qui, après avoir été complètement décimé et a été abandonné. C’est une situation vraiment très critique que nous vivons aujourd’hui dans ces deux régions là. Ce qu’il faut savoir c’est que cette zone a toujours été une base pour l’EIGS (Etat Islamique dans le Grand Sahara). Il a une facilité de recrutement dans la zone. Comme on le dit, c’est la zone du Liptako frontalière avec le Niger.

Les communautés qui y vivent sont dépourvues de moyens et constituent un véritable vivier de recrutement pour ces groupes. C’est ce qui fait que l’EIGS est en force dans ladite zone. Ce qui explique aussi cette guerre d’hégémonie dans la zone entre eux et le GSIM (Groupe de Soutien à l’Islam et aux Musulmans), en arabe JNIM (Jamaat Nusrat al-islam wal-Muslimin). Vous n’êtes pas aussi sans savoir qu’ils ont des intérêts économiques dans la zone. Ils font payer les populations ce qu’ils appellent la « Zakaat ». Ils contrôlent aussi les foires hebdomadaires.

Sahel-Elite : Récemment nous avons vu des images de combats entre le JNIM et l’EIGS à Tallataye, dans la région de Gao. Pourriez-vous nous en dire plus et aussi est-ce qu’un groupe armé tel que le vôtre est-il attaqué par les terroristes ?

 M. A. Albachar: Le MSA a eu en réalité depuis 2018-2019 à combattre l’EIGS aux côtés du GATIA et des Forces Armées maliennes (FAMA) dans la zone du Liptako-Gourma. Nous les avons combattus et jusqu’à présent on peut dire que les groupes armés que nous sommes, ne sont pas épargnés. Les affrontements de ces derniers temps se déroulent principalement entre l’EIGS et le JNIM. Ces deux groupes sont actuellement en conflit, certainement pour des rapports de force et de contrôle de la zone. C’est ce qui s’est passé à Tallataye où il y a eu ces derniers affrontements. Malheureusement de part et d’autre il y a des fils de ces zones qui ont été embrigadés dans ces groupes extrémistes. Ils font partie de ceux qui meurent. D’autres ont été recrutés de force parce que n’ont pas le choix. A la place de l’armée nationale ils sont obligés de prendre les armes pour protéger leurs populations. Ils rejoignent donc ces groupes pour la protection de leurs tribus ou fractions. C’est pourquoi souvent dans ces affrontements, il y a des innocents qui meurent malgré eux.

Sahel-Elite : Après plusieurs mois de crises sociopolitiques le Mali semble voir de jours meilleurs avec l’investiture du Président de la transition. Quel est le sentiment qui vous anime ?

 M. Ag Albachar : Nous souhaitons que tous les maliens accompagnent dans cette transition. Nous allons être optimistes parce que quand le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) est venu faire partir le président Ibrahim Boubacar Keita (IBK) ils ont appelé l’ensemble des maliens à discuter lors des concertations nationales. Ce qui a permis d’élaborer une charte de la transition consensuelle que tout le monde a acceptée. Bien sûr, il y a toujours des gens qui ont dit non, ce qui est normal. Cependant nous accordons notre confiance aux nouvelles autorités et espérons qu’ils vont au moins poser les jalons permettant au futur gouvernement qui sera élu de pouvoir bien travailler. Nous souhaitons que la transition puisse vraiment mettre le volet sécuritaire comme une des priorités, du moins jeter les bases pour que nous pouvions avoir une armée reconstituée pour faire face à cette crise sécuritaire. Également permettre, pas immédiatement, mais plus tard d’appeler les mouvements signataires pour discuter de ce qui est faisable dans l’accord. S’il faut une relecture parce que comme vous le savez il y a des contradictions. Ces contradictions, nous pouvons nous asseoir discuter avec le nouveau gouvernement pour pouvoir savoir où est-ce que nous allons y aller. Et il y a également la révision de la Constitution qui est un volet important dans l’application de l’accord… cette révision de la Constitution elle doit également se faire. Et nous espérons que cette transition va en jeter les bases. Mais il ne faut pas que cette révision se fasse au détriment de l’unité nationale. Ça il faut que ça soit clair. Nous espérons que cela se fera bien et nous allons les accompagner comme il se doit, avec nos moyens et nos prières. Merci.

© Sahel-Elite (Bamako-Mali) | Auteurs : Maria Crespo / Kanfari Sonni Annass  Photo : ©Sahel-Elite – Maria Crespo : Mohamed Ag Albachar, porte-parole du MSA-D ce dernier 26 septembre à Bamako.

Algérie/Burkina – Lutte contre le terrorisme: l’Algérie disponible à accompagner le Burkina Faso

14/09/2020 -L’ambassadeur de la République du Burkina-Faso, Oumarou Sadou, a souligné, dimanche à Alger, avoir reçu des assurances de la part du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, sur la « disponibilité » de l’Algérie à « accompagner » son pays dans la lutte contre le terrorisme. Continuer à lire … « Algérie/Burkina – Lutte contre le terrorisme: l’Algérie disponible à accompagner le Burkina Faso »

Algerian Army Rejects Constitutional Amendment on Foreign Military Operations

14/09/2020 – The Algerian army rejected the constitutional amendment, to be submitted for a referendum in two months, that would allow the military establishment to participate in operations outside the country to restore peace.

The army command suggested replacing the term “restoring peace” with “peacekeeping,” which observers interpreted as the military leadership’s rejection to involve the army in possible battles on foreign territories. Continuer à lire … « Algerian Army Rejects Constitutional Amendment on Foreign Military Operations »

Niger – Sécurité : La situation de protection reste précaire dans 4 régions (rapport)

14/09/2020 – « La situation de protection [des populations] dans les régions de Diffa, Tillabéri, Tahoua et Maradi reste précaire avec un activisme des groupes armés non-étatiques ». C’est ce qui ressort d’un rapport de présentation analytique de protection UNHCR qui a prévalu dans 4 régions du Niger. Continuer à lire … « Niger – Sécurité : La situation de protection reste précaire dans 4 régions (rapport) »

Niger : pour le ministre de la Défense, l’armée n’est pas responsable des massacres d’Inates

14/09/2020 -Au mois de mars et d’avril dernier, des massacres perpétrés dans le secteur d’Inates ont entraîné la mort d’au moins 71 personnes. Les résultats des investigations menées par la Commission nationale des droits de l’homme Nigérienne désignent comme coupable les forces armées nigériennes. Mais le ministre de la Défense, Issoufou Kamtabé, ne croit pas à ses conclusions et estime qu’il appartient à la justice d’établir la vérité des faits. Continuer à lire … « Niger : pour le ministre de la Défense, l’armée n’est pas responsable des massacres d’Inates »

Libya – Arrest of 13 members of ‘Al-kani’ militia gang

By Rabia Golden

14/09/2020 – The Libyan Army announced on Saturday, the arrest of a villainous gang, consisting of 13 members of ‘Al kani’ militia, in the city of Tarhuna in the western region.

The Media Center for the Volcano of Rage Operation stated that the forces tasked with the protection and security of the Costal Road (Treeq Al-Sahali), arrested the gang members while they attempted to hide in the Hawatim area of Tarhuna.

The Media Center added that the gang consisted of criminal elements who trawled the Al-Sahali Road, engaging in kidnappings and murder of passers-by, just as was their practice during the aggression on Tripoli.

The Libya Observer

Sahel-Elite (Bamako-Mali)

After UAE and Bahrain deals, Trump said aiming for direct Israel-Morocco flights

By TOI staff

14/09/2020 – Rabat and Jerusalem have no formal relations, but Israeli tourists are allowed into the country, which is home to the largest Jewish community in the Arab world

US President Donald Trump is looking toward following up the landmark normalization deals between Israel and the United Arab Emirates and Bahrain with the introduction of direct flights between Israel and Morocco, Channel 12 news reported Saturday.

Morocco is considered an ally of the United States, and has long maintained informal but close intelligence ties with Israel. Continuer à lire … « After UAE and Bahrain deals, Trump said aiming for direct Israel-Morocco flights »