Guinée-Bissau : l’armée refuse que la CEDEAO renforce son contingent militaire sur son sol

19/11/2019 – Les forces armées de la Guinée-Bissau refusent la décision de renforcer sur leur sol le contingent de l’ECOMIB, la force d’interposition de la CEDEAO, a-t-on appris lundi de source militaire.

Ce refus a été signifié par le chef d’état-major général des Forces armées de la Guinée-Bissau (CEMGFA), Biaguê Na Ntan, lors de la cérémonie marquant le 55e anniversaire de l’établissement des Forces armées à Bissau.

Dans une allocution prononcée, il a affirmé que ce renfort, décidé lors du dernier sommet de la CEDEAO consacré à la crise en Guinée-Bissau, n’aura pas lieu. « Je vous assure qu’une armée étrangère ne viendra jamais en Guinée-Bissau, peut-être la police. »

Il a par ailleurs assuré que l’armée bissau-guinéenne était disposée à assurer la sécurité à l’occasion de l’élection présidentielle prévue dimanche.

L’ECOMIB est déployée en Guinée-Bissau depuis 2012 après le coup d’Etat militaire qui avait renversé le Premier ministre Carlos Gomes Junior.

Xinhua

Sahel-Elite | Photo: Biaguê Na N’tan (PNN)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s