Le Niger crée une nouvelle compagnie de lutte contre la criminalité transfrontalière dans le sud du pays

2019/13/03 – Le gouvernement nigérien vient de créer une nouvelle Compagnie mobile de contrôle des frontières (CMCF) à Birni N’Konni (sud), près de la frontière avec le Nigeria, en vue de lutter contre la criminalité transfrontalière organisée, a-t-on appris mardi de source officielle.

La signature de la convention de formation, qui acte le lancement du premier cycle de formation de 263 agents de la Police nigérienne destinés à la nouvelle compagnie, est intervenue lundi après-midi à Niamey entre le ministère nigérien de l’Intérieur et de la Sécurité publique et la mission EUCAP Sahel Niger (mission civile de l’Union européenne pour le renforcement des capacités au Niger).

La création de cette compagnie, la deuxième du genre au Niger, vise, selon le directeur général de la Police nigérienne Souley Boubacar, « le renforcement des capacités de la Police nigérienne en matière de contrôle et de sécurisation des frontières par la mise en place d’unités opérationnelles mobiles de patrouille ».

Cette cérémonie de lancement se déroule, a souligné M. Boubacar, « dans un contexte sécuritaire caractérisé par la persistance des activités terroristes et des bandits armés circonscrites dans la bande sahélo-saharienne de notre pays, des attaques sur des populations civiles et des Forces de défense et de sécurité qui continuent d’endeuiller des familles nigériennes et qui provoquent une certaine psychose au sein de la population ».

En effet, le Niger subit dans certaines de ces zones frontalières les exactions sur trois fronts très actifs des organisations terroristes dont les groupes armés et autres bandits qui contrôlent le sud de la Libye depuis le renversement en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, des groupes terroristes proches d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), d’Ansar Dine et d’autres mouvements basés dans le nord malien, et du groupe terroriste Boko Haram logé au Nigeria depuis 2009 qui sème la terreur dans la région de Diffa (sud-est).

A cela est venu s’ajouter à partir de 2018 un nouveau foyer d’insécurité dans le sud-ouest du pays, au niveau de la région des « 3 frontières » (Niger-Mali-Burkina Faso), entretenu par d’autres groupes djihadistes qui mettent en péril la sécurité des personnes et des biens.

Pour Antje Pittelkau, chef de mission adjointe de l’EUCAP Sahel Niger et coordinatrice du projet CMCF au titre de l’Allemagne, il s’agit d’un projet « novateur dans son concept, transversal dans les thématiques et les savoir-faire qu’il entend rassembler, pour une meilleure sécurité et une gestion des frontières au service des populations locales ».

Au cours de cette cérémonie, l’EUCAP Sahel Niger a fait un don de près de 200 millions de francs CFA (soit 343.500 dollars) de matériel composé de six véhicules dont deux ambulances et quatre véhicules 4×4, pour le renforcement des capacités des Forces de défense et de sécurité du Niger.

Pour rappel, la mission EUCAP Sahel Niger a été lancée en 2012 par l’Union européenne avec comme mission principale la lutte contre l’insécurité et la migration clandestine.

Xinhua / Sahel-Elite

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s