Burkina Faso – Lutte contre le terrorisme : l’Union européenne prône une approche plus intégrée

2019/02/26 – Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a reçu en audience en fin d’après-midi, le directeur général de la Coopération internationale et du Développement de l’Union européenne (UE), Stefano Manservisi. La situation sécuritaire au Burkina Faso et la coopération entre le pays des Hommes intègres et l’Union européenne ont été au menu des échanges.

Sur la situation sécuritaire, le directeur général de la Coopération internationale et du Développement de l’UE a indiqué avoir échangé avec le président du Faso sur comment fédérer les énergies dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Pour lui, il s’agit de définir une approche plus intégrée entre les interventions militaires, la réforme du secteur de la sécurité et les actions de développement.

« Nous avons convenu de travailler à avoir une cartographie des localités vulnérables dans lesquelles nous pouvons soutenir le gouvernement pour un meilleur maillage sécuritaire et un développement mieux harmonisé », a indiqué Stefano Manservisi. Au-delà des aspects sécuritaires, il a ajouté qu’il est question aussi de prendre en compte la réouverture des écoles fermées, l’accès aux soins sanitaires et à la justice.

Des chantiers sur lesquels l’Union européenne interviendra ont été identifiés. Il s’agit de l’observation aérienne des zones touchées, la question de la mobilité et l’intervention rapide des Forces de défense et de sécurité sur le terrain.

« Nous sommes donc engagés à trouver des moyens financiers additionnels et soutenir des programmes en cours comme le Programme d’urgence pour le Sahel (PUS) », a affirmé M. Manservisi.

La présidence en exercice du Burkina Faso au niveau du G5 Sahel a été aussi évoquée entre les deux parties. L’expérience du Burkina Faso dans la lutte contre le terrorisme est fondamentale, selon Stefano Manservisi, parce qu’elle doit servir à orienter les actions du G5 Sahel. Et pour ce faire, une réunion entre l’Union européenne et les différents acteurs est prévue en fin de semaine à Ouagadougou pour mieux coordonner les actions sur le terrain.

« Je suis au Burkina Faso dans le cadre du FESPACO et nous avons parlé aussi de l’importance d’investir dans la culture pour la création d’emploi et la cohésion sociale », a conclu Stefano Manservisi.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Sahel-Elite |Photo: © Présidence par DR

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s