Niger – Bases militaires au Niger : Issoufou vend le Niger aux occidentaux (Opinion)

2018/12/11 – Bases militaires au Niger Issoufou vend le Niger aux occidentaux. Depuis l’arrivée de Mahamadou Issoufou au pouvoir en 2011, le Niger est devenu un territoire occupé comme l’Allemagne de 1945, après la victoire des Alliés sur les pays de l’Axe parmi lesquels elle figure. Chaque jour que Dieu fait, on nous annonce l’installation d’une base militaire d’une puissance étrangère dans une partie du pays, devenant de facto un territoire impénétrable de ladite puissance. Ce sont d’abord les français depuis 2012 par le biais de l’opération Serval qui sera dénommée Barkhane après. Puis ont suivi les allemands avec ce que les autorités ont appelé à l’époque avec euphémisme « Centre logistique », et les américains qui, après les dernières attaques contre une patrouille mixte nigéro-américaine, ont décidé de renforcer leur présence militaire, d’une centaine d’hommes et des drones (sans pilote comme dirait l’autre) armés avec ordre de tirer à vue sur tout ce qui bouge. Tempérament de Donald Trump oblige. Ensuite les Italiens s’annoncent et vont s’installer au Niger avec un contingent de 470 hommes qui sera ponctionné sur es 1400 soldats italiens stationnés en Irak, et 150 véhicules. Les 150 premiers hommes de ce contingent seront à Madama, à une centaine de Km de la Lybie, pour renforcer les français qui y sont déjà stationnés.

Enfin, les ruses, descendants des camarades bolcheviques, seront également bientôt au Niger qui est désormais un « no man’s land », une « terra nullis », où le plus fort s’installe pour contrôler les autres et le monde entier avec la bénédiction du régime de Niamey. Au Niger, l’implantation de toutes ces bases militaires s’est faite et se fera, probablement, sans la moindre consultation de l’Assemblée nationale. Même pour la forme. L’on constate à ce niveau le renforcement du mépris que Mahamadou Issoufou et ses petits camarades, dont certains ne peuvent pas se faire élire à l’issue d’un scrutin dé- mocratique, ont toujours affiché à l’endroit du peuple nigérien et ses représentants, ainsi que les lois et règlements de la République. Une véritable vente de gré à gré de notre pays par les autorités de Niamey à des puissances dont elles attendent certainement une certaine légitimation en échange. L’autre question qui se pose est la suivante : qu’est-ce que le Niger gagne dans tout ça ? L’on sait que le prétexte brandi par ces puissances et le pouvoir de Niamey est la lutte contre le terrorisme dans le Sahel, auquel est venue s’ajouter la lutte contre le flux migratoire vers l’Europe. En acceptant l’implantation de bases militaires dans notre pays, de manière frauduleuse, puisqu’à l’insu du peuple nigérien, Mahamadou Issoufou soustraite avec les occidentaux une fonction régalienne de l’Etat : la dé- fense nationale. Le Niger renonce ainsi, par leur faute, à exercer sa souveraineté dans toute sa plénitude. Consé- quence, le moral de beaucoup de Nigériens est au talon, puisque c’est comme si leurs propres autorités les traitent d’inaptes. Alors que les militaires nigériens se sont toujours bravement et courageusement illustrés sur les champs de bataille, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Tout ce qu’exige leur mission de soldats, comme toute autre mission d’ailleurs, ce sont les moyens et le soutien du régime et du peuple. De ce fait, ce n’est pas l’intérêt du Niger qui est pris en compte, mais celui des autorités et des puissances auxquelles elles permettent de s’installer aisément, et sans compensation aucune, dans un pays qui a l’une des meilleures positions stratégiques en Afrique. Car ce que beaucoup ignorent, c’est que le Niger est comme l’épicentre de l’Afrique, à mi-chemin entre l’océan atlantique et celui pacifique, il est également la voie obligée entre l’Afrique du Nord et l’Afrique subsaharienne. Et c’est pourquoi toutes ces puissances veulent s’installer au Niger, en vue de contrôler le reste de l’Afrique et se positionner pour toute autre éventualité. Qui sait ce qu’elles préparent ?

Le flux migratoire, second volet, après l’insécurité, du fonds de commerce de Mahamadou Issoufou et ses petits camarades, puisqu’il n’y a pas de bonne gouvernance à vendre à l’extérieur, n’est pas une menace pour l’Afrique, encore moins le Niger. Stopper le flux migratoire se fait d’ailleurs au détriment même des peuples africains, clochardisés par les puissances occidentales et leurs complices de sous-préfets locaux, tenant lieu de chefs d’Etat. Le Niger n’a pas à jouer le gendarme de l’Europe. Assurer la sécurité de ses frontières est déjà la mer à boire pour un régime dont l’incompétence notoire, en tous domaines, est sans commune mesure. En quoi la présence de ces bases militaires a protégé les nigériens des attaques de Boko Haram à Diffa, et des autres terroristes à Tillabéry ? Les nigériens se posent la question. Que ceux qui pensent que l’installation de ces bases militaires est une bonne chose, essaient de faire la même chose en France, aux Etats-Unis, en Russie, en Allemagne et en Italie. Même les régimes d’exception ont refusé que des puissances occidentales installent des bases militaires dans notre pays. Il a fallu l’arrivée des camarades marxistes léninistes au pouvoir au Niger pour les autoriser. Pour Issoufou et ses camarades, rester au pouvoir et bénéficier des avantages qu’il procure est le seul objectif qui compte. C’est la raison pour laquelle ils garantissent les intérêts des puissances occidentales, en vendant le Niger de gré à gré, à un tarif préférentiel, défiant toute concurrence. Les chinois et les indiens vont bientôt s’inviter à la grand-messe du Sahel, et transformer le Niger en une véritable poudrière.

Alpha / Le Courrier / Sahel-Elite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s