Mauritanie – Séminaire sur les réformes constitutionnelles dans les pays du Maghreb

<2018/08/11 – Les activités d’un séminaire organisé par la faculté des sciences juridiques et économiques de l’Université de Nouakchott et le Centre mauritanien d’études et de recherches juridiques, économiques et sociales en collaboration avec le Centre d’études sur la gouvernance et le développement territorial au Maroc et la Fondation allemande Hanns-Seidel, sur le thème « les réformes constitutionnelles dans les pays du Maghreb » ont démarré mardi.

D’autres sujets seront traités par les séminaristes dont les réformes politiques et constitutionnelles en Mauritanie « réalités et défis », la question des droits de l’homme et les libertés, dans le processus desdites réformes, l’organisation territoriale dans la constitution marocaine et l’indépendance de la justice en Algérie.

« La Faculté des sciences juridiques et économiques, en partenariat avec la Fondation Hanns-Seidel et des associations internationales, marocaines et mauritaniennes, organise régulièrement des activités traitant des problématiques scientifiques de grande importance pour la communauté et relevant particulièrement de ses compétences académiques », a souligné à cette occasion le Vice-président de l’Université Al-Asriye de Nouakchott, Dr Nany Ould Mamy

« Les réformes constitutionnelles qui sont un sujet traditionnel pour les Etats maghrébins, resurgissent régulièrement et suscitent des problématiques dues à leur évolution », a-t-il dit, soulignant l’importance qu’elles revêtent pour la Mauritanie, d’autant que le débat de ce sujet coïncide avec le décès de l’expert en droit constitutionnel, le Professeur Ahmed Salem Ould Boubout.

Le président du Centre mauritanien d’études et de recherches juridiques, économiques et sociales Dr Dah Ould Abdel Kader a inscrit l’organisation du présent séminaire dans le cadre de la redynamisation de l’accord de partenariat signé entre les organisateurs de la rencontre, qui a permis de tenir plusieurs activités au cours de 2017 et 2018.

Il a loué par ailleurs la présence distinguée des professeurs maghrébins qui ont tenu à assister et à participer à cette rencontre, inscrivant tout amendement constitutionnel dans la volonté d’assurer la stabilité politique des Etats et de créer un équilibre entre les différents pouvoirs constitutionnels.

Des intervenants à ce séminaire dont les Professeurs, Mohamed Ould Sidiya Ould Khabaz et Moctar Vall Ould Mohamedou, respectivement directeur de l’École Supérieure de l’enseignement et doyen de la faculté des Sciences juridiques et économiques ont loué dans leurs exposés le rôle scientifique joué par feu le Pr Ahmed Salem Ould Bouboutt, mettant en exergue ses compétences scientifiques et la valeur inestimable de ses œuvres dans ce domaine ; devenues une référence prisée pour les chercheurs et les étudiants, affirmant qu’il a laissé des empreintes de grande valeur, permettant de jeter les fondements de l’État de droit espéré par tous.

Ils ont rappelé enfin les qualités du défunt, considéré comme un monument du savoir et un modèle par sa modestie, son honnêteté et sa loyauté.

Le séminaire s’est déroulé en présence d’un certain nombre de professeurs, d’académiciens et d’universitaires.

AMI/Sahel-Elite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s