Burkina – Sécurité présidentielle : De nouveaux commandos pour veiller au grain

2018/07/18 – Le Groupement de sécurité et de protection républicaine (GSPR) a initié une formation de commandos au profit de ses agents. Trente-cinq (35) éléments du Groupement admis à leur stage, après 45 jours de formation, ont reçu leurs attestations, le mardi 17 juillet 2018 à l’Académie militaire Georges-Namoano de Pô dans la province du Nahouri.

La famille des commandos s’est agrandie au sein du Groupement de sécurité et de protection républicaine (GSPR). Trente-cinq (35) nouveaux soldats du Groupement viennent d’achever leur stage. Ils ont reçu leurs attestations, le mardi 17 juillet 2018 à l’Académie militaire Georges-Namoano de Pô, après 45 jours de formation. Pour le directeur de cours, le capitaine Joachim Nana, cette section de commandos a fait preuve de bonnes dispositions physiques et morales et d’une volonté exemplaire à endurer les fatigues de tous genres liés au stage. Les éléments ont appris, a-t-il poursuivi, des techniques spéciales comme le combat commando, le combat de localité, le parcours d’audace, le franchissement et la destruction par explosif. En plus de ces modules, ils ont aussi acquis des aptitudes de combat de corps-à-corps, des techniques d’interventions opérationnelles rapprochées, des instructions sur tir aux armes lourdes et des techniques de base dans la lutte contre le terrorisme et la libération d’otages. Pour montrer leur compétence, ils ont été invités à exposer leur savoir-faire. Une occasion pour le groupe d’offrir à l’assistance, une série de démonstrations. Il s’agit entre autres, de démonstrations de 36 mouvements, d’attaques de sentinelles et d’opération d’exfiltration d’autorités et d’attaques frontales sur un champ de bataille.
Servir la nation uniquement
Rassuré par les prouesses de ses stagiaires, le capitaine Nana, a soutenu que la section est désormais apte à assurer une sécurité optimale autour du chef de l’Etat, de sa famille ainsi que les institutions placées sous sa responsabilité. Leur mérite a aussi été reconnu à sa juste valeur par le commandant du GSPR, le lieutenant-colonel Boukary Baggna. «Nous sommes surpris de la qualité de ce qui nous a été présenté car nous connaissons les difficultés auxquelles les éléments ont dû faire face pour aboutir à un tel résultat. De tels exercices méritent d’être perpétués afin de renforcer leurs capacités et de leur permettre de les restituer aux autres au moment opportun», a-t-il relevé. Le commandant du GSPR a en outre invité la nouvelle équipe de commandos à utiliser les techniques acquises dans le cadre des missions qui leur seront confiées et « non pour toute autre chose ». Un appel bien reçu par le major de la promotion, avec une moyenne de 17,36/20, le lieutenant Emmanuel Bazié et ses frères d’armes. «Nous sommes devenus une famille et tout ce que nous avons acquis sera exploité dans le cadre de notre mission», a-t-il rassuré. A l’entendre, il fallait aller au-delà du moral pour réussir car dès l’entame du stage, «on nous disait que nous allons effleurer la mort», a déclaré le lieutenant Bazié.

SisWaya
Sahek-Elite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s