Mali – Présidentielle de 2018 : Le PARENA soutient l’URD, Soumaila Cissé désigne Tiébilé comme directeur de campagne

2018/05/29 – Samedi 26 mai 2018, la salle Bazoumana Sissoko du Palais de la culture de Bamako a servi de cadre au congrès du parti PARENA. Ce fut l’occasion pour le Conseil National du parti d’informer l’opinion nationale et internationale des résolutions adoptées lors du Conseil national extraordinaire réuni les 25 et 26 mai 2018 au Palais de la culture Amadou Ampaté Ba. A l’élection présidentielle à venir , le PARENA soutiendra l’URD .Son président, TiébiléDramé est désigné directeur de campagne de SoumailaCissé .

À l’issu du conseil extraordinaire du Parti pour la Renaissance nationale, PARENA, il ressort que le parti ne présentera pas de candidat aux échéances électorales du 29 juillet prochain. À ce titre, le parti déclare son soutien inébranlable à l’URD. Il a demandé à tous ses militants sur le plan national et international de soutenir l’Union pour la République et la Démocratie en votant pour son candidat, SoumailaCissé lors de l’ élection présidentielle prochaine . Ce ne sont plus des rumeurs, TiébiléDramé n’est pas candidat aux présidentielles de 2018, mais est appelé à coordonner toutes les activités de campagne de l’URD. C’est ce qui ressort de ce discours de SoumailaCissé : « […] Nous sommes debout pour agir, debout pour grandir, debout pour vivre ! Debout pour accueillir TiébiléDramé à qui je demande solennellement de bien vouloir être le capitaine de notre équipe de campagne. Tiébilé, veux-tu bien être le Directeur de notre campagne ? »

Dans une salle pleine comme un œuf, on pouvait lire sur les pancartes et les banderoles : «PARENA pour un nouveau Mali à partir de 2018»,«PARENA pour une nouvelle gouvernance politique au Mali en 2018 »,« PARENA pour l’alternance et le changement au Mali en 2018 ». En effet, cette coalition PARENA-URD reste motivée par cette volonté du changement, de voir un Mali nouveau, un Mali débarrassé des maux dont il souffre par suite d’une mauvaise gouvernance prolongée. Ces maux, explique un militant du PARENA, ont pour nom : la corruption, le terrorisme, les guerres intercommunautaires, la surfacturation, l’augmentation du taux de chômage, etc. La lutte contre ces maux nécessite une forte coalition pour vaincre dès le premier tour le grand Tyran au pouvoir depuis 2013, Ibrahim Boubacar Keïta.

Tièbilé Dramé, dans son discours, s’est attelé à dresser le portrait-robot du futur président de la République du Mali. Ce dernier doit avoir comme souci premier le Mali et les Maliens. Il doit être plus proche de ces concitoyens. Pour ce faire, il doit voyager moins. « Le Mali a besoin d’un président qui sera le contraire de l’actuel », dixit Tiébilé.

Notons que ce congrès a enregistré la présence de toutes les sections du PARENA de Bamako et de toutes les régions du Mali. Plusieurs partis politiques parmi lesquels ADEP-MALIBA, CNAS-FASO yèrè, etc. ; étaient également présents. Outre ceux-ci, les membres du comité AEEM ont effectué le déplacement pour exprimer leur soutien à l’ex-leader de leur comité. Sur leurs pancartes il était possible de lire : « IBK, où sont nos super PUMAS ? », « IBK, pas d’élections bâclées ! », « IBK, où sont nos avions Tucanos ? », etc.

Toute cette mobilisation montre la volonté des Maliens à marcher vers le changement.

Le Pays
Sahel-Elite/Photo: Tiébilé Dramé, président du PARENA (© aBamako par A S)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s