La Tunisie sur la liste noire des pays exposés au Blanchiment d’argent et au financement du terrorisme établie par l’UE

2018/02/08 – Mercredi, le Parlement européen (PE) a voté à Strasbourg, malgré une forte opposition, l’inscription de la Tunisie sur la liste noire de l’Union européenne (UE) des pays exposés au blanchiment d’argent et au financement du terrorisme. Le Sri Lanka et Trinité-et-Tobago ont également été ajoutés à cette liste.Après avoir été classée en décembre dernier par les ministres européens des Finances sur la liste des paradis fiscaux, la Tunisie avait accueilli avec soulagement la décision du 23 janvier 2018 la réintégrant dans la liste « grise ». Un soulagement de courte durée : mercredi, le PE, réuni en session plénière, a voté pour qu’elle soit ajoutée à la liste noire de l’UE des pays tiers susceptibles d’être fortement exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme.

Cette liste fait l’objet d’un long désaccord entre la Commission européenne et le Parlement européen qui dispose d’un droit de veto.

« En dépit des efforts acharnés de certains députés, le Parlement n’a pas réussi à obtenir la majorité absolue nécessaire de 376 voix pour rejeter l’inclusion de la Tunisie, du Sri Lanka et de Trinité-et-Tobago dans la liste des pays tiers considérés comme présentant des déficiences stratégiques dans leurs régimes de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme, établie par la Commission européenne », a déclaré le PE, dans un communiqué.

Le texte a été voté par 357 voix pour, 283 voix contre, et 26 abstentions.

L’eurodéputée française Marie-Christine Vergiat, a exprimé sa « surprise » et son « incompréhension ». « On nous dit bien sûr en Off que d’autres pays vont venir, y compris des pays européens. Permettez-moi d’être sceptique! On nous dit également qu’il ne s’agit pas de sanctions, mais de surveillance accrue. Mais quel signal envoie-t-on aux investisseurs et créanciers de la Tunisie. Quels dégâts auraient été faits d’ici à ce que la commission revienne sur sa proposition? Le fera-t-elle? et si oui, quand? », s’est-elle inquiétée dans l’hémicycle strasbourgeois.

Dans une déclaration devant le Parlement lundi, la commissaire à la justice, aux consommateurs et à l’égalité des genres, Vera Jourova, a déclaré que la Commission européenne réévaluerait les progrès du pays « le plus tôt possible » cette année. « Cependant, nous n’en sommes pas encore là », a-t-elle ajouté.

Lors d’une conférence de presse donnée à l’occasion de la visite d’État du président français Emmanuel Macron en Tunisie, le 31 janvier, le président tunisien Béji Caïd Essebsi avait exprimé sa reconnaissance à la France pour son soutien en faveur de la sortie du pays de la liste noire des paradis fiscaux et émis le vœu d’avoir le même appui pour « un dossier à venir ».

Source: Xinhua/Photo utilisée juste à titre d’illustration: Parlement Européen

Auteur : Sahel-Elite | Sécurité privée

Société de sécurité privée créée et basée à Bamako (Mali). Nous travaillons en partenariat avec la société privée américaine Captive Audience dans les domaines sécuritaire, renseignement, formation et autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :