Mali – Présidentielle au Mali: 18 candidats « exigent » le départ du ministre chargé des élections

2018/08/06 – Dix-huit des 24 candidats à la présidentielle malienne du 29 juillet ont « exigé » lundi « la démission » du ministre chargé des élections et appelé à manifester mardi, dénonçant un « hold-up électoral » par le camp du chef d’Etat sortant, Ibrahim Boubacar Keïta, arrivé en tête du premier tour du scrutin. Continuer à lire … « Mali – Présidentielle au Mali: 18 candidats « exigent » le départ du ministre chargé des élections »

Mali/Présidentielle: La Cour constitutionnelle proclamera mercredi les résultats du 1er tour

2018/08/18 – La Cour constitutionnelle du Mali doit proclamer officiellement mercredi les résultats du premier tour de la présidentielle du 29 juillet, remporté par le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), avec 41,42% des voix contre 17,8% des suffrages pour le chef de l’opposition, Soumaïla Cissé, ont rapporté les médias dimanche. Continuer à lire … « Mali/Présidentielle: La Cour constitutionnelle proclamera mercredi les résultats du 1er tour »

Mali – Présidentielle de 2018 : Le PARENA soutient l’URD, Soumaila Cissé désigne Tiébilé comme directeur de campagne

2018/05/29 – Samedi 26 mai 2018, la salle Bazoumana Sissoko du Palais de la culture de Bamako a servi de cadre au congrès du parti PARENA. Ce fut l’occasion pour le Conseil National du parti d’informer l’opinion nationale et internationale des résolutions adoptées lors du Conseil national extraordinaire réuni les 25 et 26 mai 2018 au Palais de la culture Amadou Ampaté Ba. A l’élection présidentielle à venir , le PARENA soutiendra l’URD .Son président, TiébiléDramé est désigné directeur de campagne de SoumailaCissé . Continuer à lire … « Mali – Présidentielle de 2018 : Le PARENA soutient l’URD, Soumaila Cissé désigne Tiébilé comme directeur de campagne »

Mali – Crise au sein de l’ADEMA (Opinion)

2018/05/22 – A qui profite cette tambouille ?
A quelque deux mois de la présidentielle malienne prévue pour le 29 juillet prochain, la candidature du président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), portée par une coalition de 70 partis politiques, a pourtant provoqué une guerre de chiffonniers au sein de l’Alliance pour la démocratie (Adéma), une des plus grandes formations dans le paysage politique malien. Continuer à lire … « Mali – Crise au sein de l’ADEMA (Opinion) »

Mali: le chef de l’opposition se lance dans la course à la présidentielle

2018/05/13 – Le chef de file de l’opposition au Mali, Soumaïla Cissé, s’est lancé samedi dans la course à l’élection présidentielle prévue le 29 juillet, devant plusieurs dizaines de milliers de ses partisans réunis dans un stade de Bamako. Continuer à lire … « Mali: le chef de l’opposition se lance dans la course à la présidentielle »

Mali : le chef de file de l’opposition réclame le respect du calendrier électoral et un audit du fichier électoral

2018/01/31-  Le député malien Soumaïla Cissé, président de l’Union pour la République et la démocratie (URD) et chef de file de l’opposition malienne, a réclamé mardi le respect du calendrier électoral et un audit du fichier électoral. »Nous appelons également à une surveillance internationale du scrutin (la présidentielle prévue en juillet prochain) et à un contrôle indépendant des opérations de dépouillement des urnes et de compilation des résultats », a déclaré M. Cissé au cours d’une rencontre avec la presse. Continuer à lire … « Mali : le chef de file de l’opposition réclame le respect du calendrier électoral et un audit du fichier électoral »

Mali – Soumaïla Cissé (URD) : ‘’Notre pays se meurt à petit feu, la situation sécuritaire se dégrade chaque jour un peu plus’’

Bamako 21/11/17 – L’Union pour la République et la Démocratie (URD) a tenu les 18 et 19 novembre 2017 au Palais de la culture de Bamako, sa 8ème conférence nationale placée sous le thème « Restaurer l’espoir ». Une occasion saisie par le président du parti vert et Blanc, l’honorable Soumaïla Cissé pour fustiger la mauvaise gouvernance instaurée par le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta et dénoncer l’insécurité récurrente qui règne au Mali. « Entre l’enfer du centre et du nord et le purgatoire du sud, que reste-t-il à notre peuple meurtri, trompé et ballotté entre les professions de foi sans lendemains et les promesses fallacieuses d’un avenir meilleur, sans cesse repoussé? Notre pays se meurt à petit feu, la situation sécuritaire se dégrade chaque jour un peu plus », a déclaré l’honorable Soumaïla Cissé. Continuer à lire … « Mali – Soumaïla Cissé (URD) : ‘’Notre pays se meurt à petit feu, la situation sécuritaire se dégrade chaque jour un peu plus’’ »