Mali – Leaders religieux : Forte présence dans l’arène politique

2018/07/18 – Comme en 2013, certains leaders religieux tentent d’influencer les votes lors de l’élection présidentielle 2018. Plus divisés que les partis politiques et la société civile sur le choix des candidats, certains d’entre eux ont déjà pris position en appelant à voter pour leur candidat. À l’exception d’Ousmane Chérif Madani Haïdara dont la position reste toujours floue pour l’opinion nationale, la plupart d’entre les leaders islamistes ont choisi leur camp et militent à visage découvert pour leur candidat pendant la campagne électorale. Qui sont-ils ? Pour qui travaillent-ils ? Que valent leurs consignes de vote pour l’élection présidentielle du 29 juillet 2013 ? Notre analyse Continuer à lire … « Mali – Leaders religieux : Forte présence dans l’arène politique »

Niger – Naissance d’un nouveau front: le Forum de la Société civile pour un Niger Nouveau (FSCNN)

2018/07/13 – Déclaration de création du Forum de la Société civile pour un Niger Nouveau (FSCNN)
Vu la constitution du 25 novembre 2010, notamment son préambule où le peuple nigérien souverain :
1. Résolu à bâtir un état de droit garantissant, d’une part, l’exercice des droits collectifs et individuels, la liberté, la justice, la dignité, l’égalité, la sûreté et le bien-être comme valeurs fondamentales de notre société et, d’autre part, l’alternance démocratique et la bonne gouvernance ;

Continuer à lire … « Niger – Naissance d’un nouveau front: le Forum de la Société civile pour un Niger Nouveau (FSCNN) »

Togo : les présidents Condé et Akufo-Addo souhaitent la tenue des législatives avant la fin novembre

2018/06/28 – Les présidents guinéen Alpha Condé et ghanéen Nana Akufo-Addo, facilitateurs dans la crise politique au Togo, ont jugé mercredi « souhaitable » que les élections législatives se tiennent dans le pays avant la fin novembre et invité le pouvoir et l’opposition à rechercher un consensus. Continuer à lire … « Togo : les présidents Condé et Akufo-Addo souhaitent la tenue des législatives avant la fin novembre »

Niger: avenir incertain pour l’opposant Hama Amadou (Opinion)

2018/06/24 – Quel avenir pour Hama Amadou et son parti Lumana ? C’est la question qui se pose aujourd’hui. Il vient d’être déchu de son poste de député, une décision qui fait suite à sa condamnation à un an de prison pour une affaire de trafic de bébés nigérians. L’arrêt de la Cour constitutionnelle est sans appel et s’ajoute à sa condamnation à un an ferme qui avait déjà porté un coup à sa carrière. Son entourage ne s’avoue pas vaincu pour autant. Continuer à lire … « Niger: avenir incertain pour l’opposant Hama Amadou (Opinion) »

Mali / Élections : Moussa Sinko Coulibaly officiellement candidat

2018/06/14 – C’est à Ségou que le Général démissionnaire a officialisé sa candidature pour Koulouba le samedi 9 juin 2018. L’événement auquel nombre de ses alliés politiques ont pris part consacre un pas décisif de sa marche vers la colline du pouvoir, après sa démission de l’armée et le lancement de son mouvement anti-IBK. Continuer à lire … « Mali / Élections : Moussa Sinko Coulibaly officiellement candidat »

Togo: Macron favorable à l’alternance mais ne dira pas à Gnassingbé de partir

2018/06/10 – Des togolais de la diaspora ne cessent d’interpeller le président français, Emmanuel Macron au sujet de la crise politique que traverse le Togo depuis bientôt dix (10) mois. Encore sollicité en marge du sommet du G7 qui se déroule à Montréal au Canada, Emmanuel Macron s’est déclaré favorable à une alternance mais aussi à l’organisation des élections pour permettre aux togolais de s’exprimer. Toutefois, le chef de l’Etat français ne demandera pas à Faure Gnassingbé de quitter le pouvoir parce que respectant la souveraineté du Togo. Continuer à lire … « Togo: Macron favorable à l’alternance mais ne dira pas à Gnassingbé de partir »

Mali /Élections – Bamako-Kayes-Sikasso-Ségou-diaspora : Marche synchronisée dans plusieurs villes du Mali et de l’extérieur

2018/06/08 – Des partis politiques et organisations de la société civile marchent dans plusieurs localités du Mali, ce vendredi 8 juin 2018. Le gouvernement affirme ne pas l’interdire, comme il l’avait fait la semaine dernière, réprimant la marche pacifique, du samedi 2 juin à Bamako. Réclamer des élections transparentes, libres et crédibles, la levée de la censure qui frappe l’opposition à l’ORTM et la fin des coupures d’eau et d’électricité sont, entre autres, les doléances des marcheurs. Continuer à lire … « Mali /Élections – Bamako-Kayes-Sikasso-Ségou-diaspora : Marche synchronisée dans plusieurs villes du Mali et de l’extérieur »