Mali – Communiqué de l’URD suite à la disparition de l’honorable Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition malienne, et sa délégation

L’URD a le regret d’informer l’opinion nationale et internationale que son Président, l’honorable Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition malienne, et sa délégation en campagne pour les élections législatives dans la circonscription électorale de Niafunké, sont portés disparus depuis 15h30 ce mercredi 25 mars 2020.

Ils quittaient Saraféré pour se rendre à Koumaïra où ils étaient attendus vers 16h30. Ni le président de l’URD ni aucun membre de sa délégation ne sont joignables sur leur téléphone actuellement.

Le parti est profondément inquiet de la situation et invite le Gouvernement , les forces armées et de sécurité, la Minusma à déployer toutes leurs énergies pour les retrouver.

L’URD suivra avec l’attention requise l’évolution de la situation.

Puisse Dieu les ramener en bonne santé !

Bamako, le 25 mars 2020

Le secrétaire à la communication

Maitre Demba Traoré
Officier de l’Ordre Nationa

Burkina Faso : L’Opposition dénonce une « ingérence » de la République populaire de Chine dans les affaires politiques

28/12/2019 – L’opposition politique, regroupée au sein du Chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF), a animé sa conférence de presse hebdomadaire, ce mardi, 24 décembre 2019 à Ouagadougou. A l’ordre du jour, le financement de l’école politique du parti au pouvoir par le Parti communiste chinois, la question de l’Impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS), l’arrestation de Kémi Séba. Continuer à lire … « Burkina Faso : L’Opposition dénonce une « ingérence » de la République populaire de Chine dans les affaires politiques »

Govt raises alarm over major security threat, opposition collaboration with Boko Haram

23/09/2019 – Zamfara State Government has announced that it was in possession of credible intelligence reports suggesting that some disgruntled politicians of the state origin are making clandestine moves to destabilize the state. Continuer à lire … « Govt raises alarm over major security threat, opposition collaboration with Boko Haram »

Mali – Création d’un parti politico-religieux par Mahmoud Dicko : L’Etat assistera-t-il impuissant à la violation de la Constitution ? (Opinion)

09/09/2019 – Le bouillant et charismatique Imam Mahmoud Dicko vient de franchir le Rubicon par le lancement de son mouvement politico-religieux le samedi 7 septembre 2019, sous les regards complaisants de toute la classe politique et en violation flagrante de la Constitution qui interdit la création d’un parti sur une base religieuse. Continuer à lire … « Mali – Création d’un parti politico-religieux par Mahmoud Dicko : L’Etat assistera-t-il impuissant à la violation de la Constitution ? (Opinion) »

Burkina Faso – Vers une coalition de l’opposition pour la présidentielle de 2020 au Burkina Faso

08/09/2019 – Les partis affiliés à l’institution du Chef de File de l’Opposition Politique(C.F.O.P) du Burkina Faso, envisagent une forte coalition pour l’élection présidentielle de 2020. Continuer à lire … « Burkina Faso – Vers une coalition de l’opposition pour la présidentielle de 2020 au Burkina Faso »

Hélicoptères «Puma» : l’opposition malienne veut une commission d’enquête

05/09/2019 – En 2017, pour doter l’armée malienne de vecteur aérien, l’État malien a acheté du matériel militaire dont deux hélicoptères de manoeuvre « Puma ». Mais quelque temps après, les appareils ont été cloués au sol. Le président malien a affirmé il y a quelques mois qu’il s’agissait d’un problème de maintenance. Mardi, au cours d’une conférence de presse, le chef de l’opposition a critiqué la politique de défense nationale, en insistant sur le fait que si les appareils ne marchent plus, c’est à cause notamment de malversations financières. Il a même saisi l’Assemblée nationale sur la question. Continuer à lire … « Hélicoptères «Puma» : l’opposition malienne veut une commission d’enquête »

Burkina Faso – Terrorisme : Un parti politique propose «une réforme profonde» de l’armée burkinabè

04/09/2019 – L’Alternative patriotique panafricaine Burkinabè (APPB) a appelé mardi, les autorités à réformer «profondément» l’armée nationale pour lutter contre la recrudescence des attaques terroristes qui endeuillent de nombreuses familles et occasionnent de milliers de déplacés au Burkina Faso.Selon le président de l’APPB, Adama Coulibaly, le contexte national au plan sécuritaire est «extrêmement» préoccupant au Burkina Faso avec la recrudescence des attaques terroristes. Continuer à lire … « Burkina Faso – Terrorisme : Un parti politique propose «une réforme profonde» de l’armée burkinabè »