Mali – Médersas et prêcheurs sur financent de la Libye au Mali: plus de 500 Imans et enseignants sans salaire depuis 3 ans

2018/03/31 – Les responsables du Collectif de l’Union des medersas du Mali, de l’Union des enseignants de langue arabe, des prêcheurs et autres prestataires en langue arabe sur financement de la Libye au Mali ont animé, samedi dernier, une conférence de presse au siège de la mosquée de l’Association mondiale pour l’appel islamique (AMAI), autrement appelé « Al Dawa Islamiya » en Arabe, sise à l’ACI 2000. Continuer à lire … « Mali – Médersas et prêcheurs sur financent de la Libye au Mali: plus de 500 Imans et enseignants sans salaire depuis 3 ans »

Processus de paix au Mali : La main tendue du gouvernement malien à Amadou Kouffa

Le dimanche dernier, lors d’une visite à Mopti, le Premier ministre du Mali Soumeylou Boubèye Maïga a annoncé l’ouverture de cadres de dialogue avec tous les groupes et tous les citoyens qui décident de renoncer à la violence. Dans ce sens, selon le chef du gouvernement malien, Ibrahim Boubacar Kéïta, le président de la République mènera des consultations pour désigner dans les jours à venir un panel de personnalités chargé de conduire le dialogue. Cet appel des autorités maliennes au dialogue avec les terroristes, maintes fois souhaité par des leaders religieux et politiques, sera –t-il attendu par Amadou Kouffa et ses hommes qui dictent aujourd’hui leur loi dans le centre du pays ? Continuer à lire … « Processus de paix au Mali : La main tendue du gouvernement malien à Amadou Kouffa »

Mali – Le Collectif de Soutien aux Otages Maliens demande au Gouvernement Malien de mettre la lumière sur les circonstances de la mort des 11 otages Maliens et présente ses condoléances aux familles

Sahel-Elite – Le Président du Collectif de Soutien aux Otages Maliens, Oumar Cissé, vient de manifester publiquement « les condoléances les plus attristés aux familles des militaires maliens qui ont péri ce jeudi passé dans des circonstances pas encore éclairées ».

Ce vendredi dernier, l’apparition d’un communiqué du JNIM sur son site annonçait la mort des 11 otages retenus depuis 2016 et de trois de ses mouyahidines « pendant le raid aérien de Barkhane » dans la zone où malheureusement ils se trouvaient. A partir de ce moment là, l’espoir d’une médiation pour leur libération a disparu brusquement pour leurs familles.

Suite aux actions menées aux cotés de ces familles depuis de longs mois, qui avaient même réussi ces derniers jours l’engagement du président du Haut Conseil Islamique du Mali (HCI) Mahmoud Dicko, le Collectif demande au Gouvernement malien de « mettre la lumière sur les circonstances de cette fatale tragédie ».

Sahel- Elite

Mali – Mahmoud Dicko,président du Haut Conseil Islamique (HCI), confirme son engagement pour la libération des otages Maliens

Bamako (23/10/2017) – Suite à l’interpellation du Collectif de Soutien aux Otages Maliens, le président du Haut Conseil Islamique du Mali (HCI), Mahmoud Dicko vient de confirmer son soutien pour la libération des militaires maliens qui restent toujours en captivité.

D’après les propos recueillis par Sahel-Elite, Mahmoud Dicko assûre « sa disponibilité pour la bonne cause » et affirme que son institution « ne ménagera aucun effort pour que ces hommes puissent regagner leurs familles».

Après la publication et diffusion par le groupe Nusrat Al-Islam wal Muslimeen (JNIM) d’une vidéo avec les images des otages capturés au Mali entre les mois de juillet 2016 et mars 2017, le Collectif de Soutien aux otages redouble ses efforts pour leur libération.

Oumar Cissé, président du Collectif, considère les propos du HCI de « très importants car depuis la chute des trois Régions du Nord en 2012, le Haut Conseil Islamique avait fait un bon office auprès des groupes armés en facilitant la libération de plus de 60 militaires en captivité ». « Même si certains maliens le soupçonne de se réjouir de la revendication des fondamentalistes, ajoute Cissé, Mahmoud Dicko a toujours fait preuve de neutralité et s’oppose à tout recours à la violence », conclut.

Au cours de cette semaine, les deux parties vont se rencontrer à Bamako pour discuter du sort des militaires retenus par les groupes djihadistes.

Sahel-Elite