Mali : l’imam Dicko met en garde la junte

29/08/2020 – L’imam Mahmoud Dicko, figure principale des manifestations politiques qui ont entraîné le départ du président Ibrahim Boubacar Keita à l’issue d’un coup de force survenu le 18 août 2020, a mis en garde les responsables de la junte qui ont pris le pouvoir ce vendredi 28 août lors d’un rassemblement organisé pour rendre hommage aux victimes de la répression policière. Le religieux les a pressés de tenir leur promesse de changement et les a avertis qu’ils n’avaient pas carte blanche. Continuer à lire … « Mali : l’imam Dicko met en garde la junte »

Mali/Bénin – Le président béninois plaide pour l’assouplissement des sanctions économiques contre le Mali

22/08/2020 – Le président béninois Patrice Talon a plaidé jeudi pour un assouplissement des sanctions économiques contre le Mali au sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) l consacré à la crise politique au Mali, a annoncé le gouvernement béninois dans un commuiqué parvenu vendredi à Xinhua à Cotonou. Continuer à lire … « Mali/Bénin – Le président béninois plaide pour l’assouplissement des sanctions économiques contre le Mali »

Le coup d’Etat au Mali menace la stabilité du G5 Sahel, selon le président burkinabè

21/08/2020 – Le coup d’Etat militaire perpétré mardi menace la stabilité de l’espace G5 Sahel, a déclaré jeudi le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, qui a participé par visioconférence à un sommet extraordinaire de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) consacré à la situation. »Nous allons examiner les voies et moyens pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel dans ce pays », a-t-il écrit, jugeant que cette « grave crise », à l’image du coup d’Etat de 2012, est « porteuse de sérieux risques sur la stabilité du Mali et sur la sécurité déjà fragile dans l’espace G5 Sahel ». Continuer à lire … « Le coup d’Etat au Mali menace la stabilité du G5 Sahel, selon le président burkinabè »

Mali: nouvelles manifestations pour le départ du président Keïta le 11 août (contestations)

08/08/2020 – De nouvelles manifestations auront lieu le 11 août à Bamako pour exiger la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta, les premières depuis une trêve de plus de deux semaines, a annoncé vendredi le mouvement qui mène la contestation au Mali. Continuer à lire … « Mali: nouvelles manifestations pour le départ du président Keïta le 11 août (contestations) »

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’inquiète des troubles politiques au Mali

28/07/2020 – Le Conseil de sécurité de l’ONU a exprimé lundi sa profonde préoccupation quant aux dernières tensions politiques au Mali et a appelé à la retenue de différentes parties prenantes.

Dans des « éléments de presse » publiés à l’issue d’une visioconférence à huis clos sur la situation au Mali, les membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur ferme soutien aux efforts de médiation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et ont pris note des recommandations approuvées par les chefs d’Etat de la CEDEAO lors du sommet extraordinaire de lundi. Continuer à lire … « Le Conseil de sécurité de l’ONU s’inquiète des troubles politiques au Mali »

Mali: un gouvernement restreint est formé pour mettre en oeuvre les recommandations du sommet extraordinaire de la CEDEAO (présidence)

28/07/2020 – Un gouvernement restreint malien est formé ce lundi soir pour mettre en oeuvre les recommandations du Sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO sur la situation socio-politique au Mali, selon un décret présidentiel lu à la télévision nationale (ORTM). Continuer à lire … « Mali: un gouvernement restreint est formé pour mettre en oeuvre les recommandations du sommet extraordinaire de la CEDEAO (présidence) »

Mali : la CEDEAO donne jusqu’au 31 juillet aux acteurs politiques pour mettre en œuvre ses recommandations

20/07/2020 – La mission de la CEDEAO conduite par l’ancien président nigérian, Jonathan Goodluck, qui a séjourné au Mali a donné jusqu’au 31 juillet 2020 aux acteurs politiques du pays pour mettre en œuvre ses recommandations de sortie de crise. Des propositions déjà rejetées par l’opposition.
Continuer à lire … « Mali : la CEDEAO donne jusqu’au 31 juillet aux acteurs politiques pour mettre en œuvre ses recommandations »

Mali : les médiateurs de la CEDEAO face à l’intransigeance du M5-RFP qui réclame la démission du président Keïta

18/07/2020 – La mission de médiation de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), présente au Mali depuis mercredi, continue à se heurter à l’intransigeance du Mouvement du 5-Juin – Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) qui réclame toujours la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta, ont indiqué vendredi plusieurs sources proches des négociations.Selon elles, le M5-RFP refuse de faire des concessions sur ses revendications que sont la démission du président de la République, l’ouverture d’une transition démocratique, la poursuite des « commanditaires de crimes » lors des manifestations du 10-12 juillet et la libération immédiate de l’opposant Soumaïla Cissé, enlevé dans le centre du pays voici quatre mois. Continuer à lire … « Mali : les médiateurs de la CEDEAO face à l’intransigeance du M5-RFP qui réclame la démission du président Keïta »

Mali – Note du M5-RFP pour la mission de médiation de la CEDEAO sur la sortie de crise au Mali

NOTE DU M5-RFP POUR LA MISSION DE MÉDIATION DE LA CEDEAO SUR LA SORTIE DE CRISE AU MALI:

Le Mouvement du 5 juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a été enclenché pour obtenir la démission de Monsieur Ibrahim Boubacar Keita des fonctions de président de la République pour les raisons suivantes : Continuer à lire … « Mali – Note du M5-RFP pour la mission de médiation de la CEDEAO sur la sortie de crise au Mali »

Mali – Le président malien annonce l’abrogation du décret de nomination des membres de la Cour constitutionnelle du Mali

13/07/2020 – Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé l’abrogation du décret de nomination des membres de la Cour constitutionnelle du Mali lors d’une adresse à la nation tard samedi soir. »Suite aux nombreuses analyses, consultations, sollicitations sur la crise postélectorale et pour la sauvegarde et la préservation de la vie, j’ai décidé d’abroger le décret de nomination des membres restants de la Cour constitutionnelle et d’aller vers la mise en œuvre des recommandations issues de la mission de CEDEAO », a déclaré Président Keïta. Continuer à lire … « Mali – Le président malien annonce l’abrogation du décret de nomination des membres de la Cour constitutionnelle du Mali »