Mali : la CEDEAO réaménage ses sanctions et brandit la menace d’une intervention militaire

Les denrées de première nécessité, les médicaments, le carburant, et l’électricité ne sont plus concernés par les sanctions contre le Mali. Ciblant toutefois « les militaires putschistes » et leurs collaborateurs, les chefs d’Etat ont appelé à la montée en puissance de la Force en attente de la CEDEAO.

21/08/2020 – La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) continue de maintenir la pression et la fermeté sur la junte militaire au pouvoir au Mali depuis la chute du président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), le 18 août.

Condamnant ce qu’elle qualifie de « pressions ainsi que les manipulations effectuées par les militaires putschistes sur le président IBK pour le contraindre à annoncer une démission contre son gré », l’organisation a, à l’issue d’un sommet extraordinaire tenu ce jeudi sur la situation au Mali, réaménagé la batterie de sanctions déjà annoncées contre le pays. Continuer à lire … « Mali : la CEDEAO réaménage ses sanctions et brandit la menace d’une intervention militaire »