Endeavour Mining swoops on Semafo to create top Burkina Faso gold miner

JOHANNESBURG (Reuters) – Endeavour Mining (EDV.TO) said on Monday it will acquire Toronto-listed Semafo (SMF.TO) in a C$1 billion ($690.7 million) deal to create the biggest gold producer in Burkina Faso, increasing its focus on the country despite rising insecurity. Continuer à lire … « Endeavour Mining swoops on Semafo to create top Burkina Faso gold miner »

Why the UK May Be Sending Troops to Mali

23/03/2020 – The UK government’s decision to deploy an additional 250 soldiers to join the United Nations mission in Mali (known as MINUSMA) might be in Britain’s security interests. Firstly, because it is important to counter the spread of terrorism in Mali, and secondly because supporting France is consistent with the UK’s wider security goals. Such deployments display the UK’s commitment to international security and may well form a critical part of its post-BREXIT diplomacy. Continuer à lire … « Why the UK May Be Sending Troops to Mali »

Burkina: Deux terroristes abattus et divers matériels saisis au Nord (Armée)

21/01/2020 – Deux terroristes ont été neutralisés et du matériel saisi, suite à une riposte des soldats burkinabè à Salmossi, localité située dans la province de l’Oudalan, à l’extrême Nord du Burkina Faso, a appris l’AIB mardi, auprès de l’armée. Continuer à lire … « Burkina: Deux terroristes abattus et divers matériels saisis au Nord (Armée) »

Burkina – Attaques de Nagraogo : «Si on avait des armes, il y aurait pas eu autant de morts»

22/01/2020 – -«Si on avait des armes, il y aurait pas eu autant de morts», a réagi mercredi, le représentant des familles des 38 victimes des attaques du lundi à Nagraogo et à Alamou.

Une forte délégation, conduite par le gouverneur de la région du Centre-Nord, Casimir Segueda a présenté le 22 janvier 2020 à Barsalogho, ses condoléances et sa compassion aux familles des victimes des attaques terroristes du village de Nagraogo et de Alamou, survenues dans la soirée du 20 janvier dernier, dans la commune de Dablo. Continuer à lire … « Burkina – Attaques de Nagraogo : «Si on avait des armes, il y aurait pas eu autant de morts» »

Burkina Faso : le Parlement autorise l’armée à recruter des volontaires dans le cadre de la lutte contre le terrorisme

22/01/2020 – Le Parlement burkinabè a adopté mardi, à l’unanimité, le projet de loi sur le recrutement de volontaires pour la défense de la patrie dans un contexte marqué par une lutte accrue contre le terrorisme, qui endeuille quotidiennement le Burkina Faso. »L’ensemble des députés, tout parti politique confondu, permet ainsi la mise en œuvre de l’appel de Roch Marc Christian Kaboré pour une prise en charge endogène et burkinabè de la défense de la Patrie », s’est réjouis le porte-parole du gouvernement Rémis Dandjinou. Continuer à lire … « Burkina Faso : le Parlement autorise l’armée à recruter des volontaires dans le cadre de la lutte contre le terrorisme »

Burkina Faso’s security disaster

22/01/2020 – Europe discusses a stronger military engagement in the Sahel. But the example of Burkina Faso shows the need for more.

In a highly symbolic ceremony on 13 January 2020, prior to the G5 Sahel summit in Pau, French President Emmanuel Macron and the presidents of Burkina Faso, Mali, Mauritania, Niger and Chad, laid a wreath for the 13 French soldiers who lost their lives in a helicopter crash in Mali last November. 4,500 of their comrades are currently stationed in these countries as part of Operation Barkhane in the face of loud protests from large parts of the population and the resistance of a growing number of intellectuals. They are accusing the French foreign intervention of imperialist motives on the one hand, and ineffectiveness on the other — and even of fuelling the conflicts. Continuer à lire … « Burkina Faso’s security disaster »

Burkina – Terrorisme: Quel avenir pour la coalition pour le Sahel? (Opinion)

20/01/2020 – Au Sahel, les initiatives de la communauté internationale pour contrer le terrorisme se multiplient. La crise sécuritaire, elle, s’amplifie. De Serval au partenariat pour la stabilité et la sécurité au Sahel (P3S) en passant par Barkhane, le G5 Sahel, Takouba, du chemin a été parcouru mais les résultats sont mitigés ; sinon décevants. Annoncée dans le sillage du sommet de Pau du 13 janvier dernier, la « coalition pour le Sahel » connaitra-t-elle un meilleur destin ? Continuer à lire … « Burkina – Terrorisme: Quel avenir pour la coalition pour le Sahel? (Opinion) »