Coopération Burkina-Russie : «Il y a une nécessité de se concerter», ambassadeur Vladimir Baykov

28/11/2019 – L’ambassadeur de la Russie au Burkina Faso, avec résidence en Côte d’Ivoire, Vladimir Baykov, a échangé, le mardi 26 novembre 2019, à Ouagadougou, avec le chef de la diplomatie burkinabè, Alpha Barry, sur plusieurs questions d’intérêt liant les deux pays. Continuer à lire … « Coopération Burkina-Russie : «Il y a une nécessité de se concerter», ambassadeur Vladimir Baykov »

Burkina Faso: les attaques contre les confessions religieuses visent à fragiliser le vivre-ensemble (président Kaboré)

16/10/2019 – Réagissant à la récente attaque terroriste contre une mosquée faisant 15 morts dans le nord, le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré a déclaré, lundi que ces attaques visaient à fragiliser le vivre-ensemble dans son pays. »Ces attaques visent à fragiliser notre vivre-ensemble et la cohésion sociale, que nous ont légués nos ancêtres, et que nous devons préserver à tout prix », a déclaré M. Kaboré dans un message à la nation. Continuer à lire … « Burkina Faso: les attaques contre les confessions religieuses visent à fragiliser le vivre-ensemble (président Kaboré) »

G5 Sahel : un ancien chef d’état-major sénégalais demande de ne pas « sous-estimer » cette force

16/10/2019 – Le général Babacar Gaye, ancien chef d’état-major général des armées sénégalaises, a demandé mardi au gouvernement du Sénégal de ne pas « sous-estimer » la force du G5 Sahel. »Ne sous-estimons pas le G5 Sahel », groupe de coopération militaire et de développement qui rassemble la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad, parce qu’il y a derrière ce G5 Sahel « une approche globale des problèmes du Sahel », a affirmé le général Gaye. Continuer à lire … « G5 Sahel : un ancien chef d’état-major sénégalais demande de ne pas « sous-estimer » cette force »

Mali: Nothing Religious, Just Business

13/10/2019 – Mali continues to be the most dangerous UN peacekeeping operation with over 200 dead so far. This is largely due to northern Mali, where most of these deaths occur. There was lots of violence up there since (and before) the peacekeepers arrived in early 2013. The peacekeepers are mainly African and in 2018 the combined forces suffered a death rate of about 130 per 100,000 per year (a standard measure of such things.) The rate in 2017 was nearly double that and that high rate seems to be returning in 2019. A lot of the violence has moved south to central Mali. Continuer à lire … « Mali: Nothing Religious, Just Business »

Niger / Insécurité : 3 civils blessés par balle dans une attaque à Sebangou (Téra, Tillabéry)

11/10/2019 – Des individus armés ont fait irruption, dans la nuit du mercredi 9 au jeudi 10 octobre,  à Sebangou dans la commune de Kokourou (département de Téra, Région de Tillabéry). Ils ont tiré des coups de feu, blessant gravement deux (2) civils, des commerçants, et légèrement une troisième victime. Selon des sources locales, les assaillants qui étaient au nombre de trois (3), seraient venus à bord de deux (2) motos. Ils ont été auparavant aperçus, en plus grand nombre,  vers la localité de Tida, dans la commune de Mehana, circulant cette fois, à bord de cinq (5) motos, et terrorisant à l’occasion les populations civiles qu’ils rencontraient sur leur chemin. Continuer à lire … « Niger / Insécurité : 3 civils blessés par balle dans une attaque à Sebangou (Téra, Tillabéry) »

Burkina Faso – Marche “anti-impérialiste” du 12 octobre 2019 : La mairie s’oppose, les organisateurs changent de programme

La marche prévue le 12 octobre 2019 par plusieurs organisations à l’occasion des “Journées anti-impérialistes” n’aura plus lieu. Les organisateurs ont décidé de tenir un meeting en lieu et place, après l’interdiction prononcée par la mairie de Ouagadougou. Continuer à lire … « Burkina Faso – Marche “anti-impérialiste” du 12 octobre 2019 : La mairie s’oppose, les organisateurs changent de programme »

Burkina Faso/Finances : Le projet d’acquisition d’un avion présidentiel à 6 milliards annulé

10/10/2019 – L’achat d’un avion présidentiel à 6 milliards F CFA ne sera pas possible. La dépense a été annulée lors du vote ce jeudi 10 octobre 2019 de la loi de finance rectificative de la loi de finances pour l’exécution du budget de l’Etat, exercice 2019. Les recettes budgétaires de l’année passent de 19 54 564 429 000F à 2 107 942 731 000 F CFA. Une hausse qui s’explique par l’augmentation des ressources internes qui va profiter aux dépenses d’investissement, a t-on aussi appris de la séance. Continuer à lire … « Burkina Faso/Finances : Le projet d’acquisition d’un avion présidentiel à 6 milliards annulé »