Mali: sept soldats maliens tués dans une double attaque à l’engin explosif au centre du pays

2019/13/03 – Au moins sept militaires maliens ont été tués dans une double explosion de mines à Dialloubé et à Hombori, au centre du Mali, a appris mardi Xinhua de sources proches du ministère malien de la Défense.La même source a précisé que quatre soldats ont été tués à Hombori et trois gendarmes, à Dialloubé, lorsque leurs véhicules respectifs ont sauté sur une mine au cours de deux patrouilles dans ces zones. Continuer à lire … « Mali: sept soldats maliens tués dans une double attaque à l’engin explosif au centre du pays »

Burkina : un médecin militaire tué par l’explosion d’un cadavre piégé

2019/15/02 – Un médecin militaire burkinabè a été tué et deux policiers blessés jeudi dans l’explosion d’un cadavre piégé à Djibo, dans le nord du Burkina Faso, selon une source sécuritaire.
« Un officier militaire, médecin du groupement des forces de sécurisation du nord, a été tué jeudi matin lors d’une mission à Djibo », chef-lieu de la province du Soum, a déclaré à l’AFP une source sécuritaire. « Il est décédé dans l’explosion d’un corps (humain) piégé avec un engin explosif artisanal, qui avait été revêtu d’une tenue militaire et abandonné sur une route ». Continuer à lire … « Burkina : un médecin militaire tué par l’explosion d’un cadavre piégé »

Burkina – Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête

Un affront en plein jour. C’est ainsi que nous avons qualifié l’attaque du 2 mars contre l’Etat-major général des armées et l’ambassade de France. Huit hommes de tenue étaient tombés sur le champ de l’honneur. Quelques semaines après, des questions commencent à trouver des réponses. Contrairement à l’attaque du restaurant Aziz Istanbul toujours couverte de mystère, celle-là semble avancer. Continuer à lire … « Burkina – Attaque terroriste du 2 mars : Les dernières avancées de l’enquête »

Burkina – Double attentat terroriste de Ouagadougou : Nos soldats ne sont pas tombés en vain (Général Oumarou Sadou)

2018/03/08 – Le Chef d’Etat-major des armées burkinabè, le général Oumarou Sadou estime que les huit soldats tombés lors du double attentat terroriste du 2 mars dernier à Ouagadougou, ne sont pas tombés en vain, a-t-il déclaré mercredi, à l’issue de la cérémonie d’inhumation desdits soldats. Continuer à lire … « Burkina – Double attentat terroriste de Ouagadougou : Nos soldats ne sont pas tombés en vain (Général Oumarou Sadou) »

Burkina Faso/attentat : des militaires burkinabè parmi les suspects arrêtés (procureur)

2018/03/07 – Parmi les huit suspects interpellés à l’issue du double attentat de vendredi dernier à Ouagadougou figurent entre autres un militaire radié de l’armée et deux en service, a déclaré, mardi la procureure du Burkina Faso, Maiza Sérémé, lors d’un point de presse.Selon la procureure du Burkina Faso, toutes les personnes interpellées dans le cadre de l’enquête sont de nationalités burkinabè et à l’étape actuelle, « on ne peut exclure aucun » en évoquant des éventuels cas de complicité au sein de l’armée. Continuer à lire … « Burkina Faso/attentat : des militaires burkinabè parmi les suspects arrêtés (procureur) »

Burkina/Togo: Faure Gnassingbé pour une «rapide opérationnalisation» du G5 Sahel

2018/03/06 – Le président du Togo, Faure Gnassingbé, président exercice de la Communauté Economique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a plaidé, lundi à Ouagadougou, pour «une rapide opérationnalisation du G5 Sahel», estimant que cette force peut définitivement mettre un terme au terrorisme.
Continuer à lire … « Burkina/Togo: Faure Gnassingbé pour une «rapide opérationnalisation» du G5 Sahel »

Burkina – «Si nous ne sommes pas capable de défendre notre patrie et de la maintenir libre, alors nous méritons que les terroristes nous terrorisent » (Newton Ahmed Barry)

2018/03/06 – Les attaques simultanés du 02 mars sur l’état major général des armées et l’ambassade de France ont fait sortir de sa réserve le journaliste Newton Ahmed Barry, actuel président de la CENI
« L’Attaque de trop! » C’est le titre de la note de l’ancien éditorialiste de Radio Oméga que nous vous proposons en intégralité.« En ces moments de dévastation, l’impératif c’est de rester lucide, froid et déterminé. Tout observateur averti qui a suivi le début des attaques terroristes dans notre pays, en avril 2015 à Tambao avec l’enlèvement du Roumain, savait que la spirale allait évoluer par palier des cibles molles aux cibles dures. Ou bien même alterner. Nous y sommes. Quelle est la prochaine étape ? La Somalisation qui consisterait dans l’immédiat à abandonner le Sahel et à se bunkeriser à Ouaga. Le « worse » scénario. Continuer à lire … « Burkina – «Si nous ne sommes pas capable de défendre notre patrie et de la maintenir libre, alors nous méritons que les terroristes nous terrorisent » (Newton Ahmed Barry) »