Burkina Faso – Lutte contre l’insécurité : 2136 policiers en renfort

17/07/2019 – L’Ecole nationale de Police (ENP), a organisé la sortie de sa 48e promotion, le lundi 15 juillet 2019 à Ouagadougou. Baptisée «Engagement patriotique», avec pour parrain l’ancien ministre Clément Sawadogo, cette cuvée de 2136 élèves a été invitée à servir dans la discipline.

De 2151 au départ (dont cinq redoublants), 2136 élèves de la 48e promotion de l’Ecole nationale de Police (ENP) ont été déclarés admis après deux années de formation. Pour les 15 autres élèves, 14 ont été assignés à redoubler pour faute de moyenne (inférieure à 12/20) et un est décédé, selon le Commissaire principal de police Lassina Traoré, coordonnateur des études et des stages. Composés de 1906 sous-officiers de police et 230 fonctionnaires de la police municipale, ils ont effectué leur sortie, le lundi 15 juillet 2019 à Ouagadougou. Pour le directeur, Sié Tiéfi Dabiré, aucun effort n’a été ménagé durant la formation de cette promotion pour lui donner les aptitudes nécessaires à la protection des populations. Mieux, a-t-il dit, quelques innovations ont été apportées.

Il s’agit, notamment, de l’introduction d’un module intitulé «formation militaire continue», une sorte de recyclage permanent dans les tactiques d’intervention et le commandement, le renforcement du module de formation au code de la route et la mise en œuvre effective de l’examen terminal unique. Au finish, a affirmé M. Dabiré, il y a eu de l’excellence dans la formation de cette promotion. Aux sortants, il a rappelé la citation d’un écrivain français pour qui «le chemin de l’excellence est la discipline», les invitant à garder cela en tête tout le long de leur carrière. Le ministre de la Sécurité, Ousséni Compaoré, a précisé que les élèves ont développé des aptitudes physiques et professionnelles à travers l’initiation au maniement des armes et l’apprentissage des procédures d’action et des techniques d’intervention. Il a aussi fait cas du thème de cette cérémonie de sortie : «Renforcer la formation initiale du policier dans la lutte contre l’insécurité» qui, à son avis, les interpelle sur la «nécessité absolue» de repenser le système dans les écoles en vue de le mettre en adéquation avec les exigences du terrain. Le ministre Compaoré s’est exprimé sur l’actualité sécuritaire du pays. Il a rendu hommage à ceux qui ont perdu la vie, et rappelé l’aspiration des Burkinabè à vivre dans la quiétude. «Prêts à relever les défis de la sécurité»

Il a assuré que pour relever les défis sécuritaires, les Forces de défense et de sécurité (FDS) doivent s’unir, «main dans la main, coude-à-coude et pas-à-pas» pour vaincre l’ennemi. Pour sa part, le délégué général des élèves, Xavier Mobidi, a soutenu qu’ils sont aptes à mener à bien leur mission. Selon lui, l’agent de sécurité est celui qui est le mieux formé tant contre l’incivisme, que l’insécurité, le grand banditisme …«Nous sommes prêts à relever les défis de la sécurité sur le terrain et non pas à aller gonfler les troupes», a-t-il dit en substance. La cérémonie de sortie de la 48e promotion de l’ENP a été placée sous la présidence du Premier ministre, représenté par le ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Chériff Sy. Le parrain, Clément Sawadogo ex-ministre de la Sécurité, il a été, lui aussi, représenté par Pascal Temaï Benon.

SidWaya

Sahel-Elite

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s