Burkina Faso/Antiterrorisme : le Premier ministre burkinabè appelle à une mobilisation pour « repousser l’ennemi commun »

2019/19/02 – Le Premier ministre burkinabè Christophe Joseph Marie Dabiré a appelé lundi ses compatriotes à se mobiliser pour repousser l’ennemi commun dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. »Je voudrais insister sur notre devoir de nous mobiliser comme un seul homme pour repousser l’ennemi commun », a déclaré M. Dabiré lors de son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale.

« Pour relever les défis sécuritaires, nous devons apporter des réponses vigoureuses et diligentes à toutes les attaques dont notre pays est l’objet, afin de restaurer la paix, la sérénité et la quiétude dans la Cité », a-t-il ajouté.

Pour le Premier ministre burkinabè, face à cette « barbarie d’une autre époque », il faut l’union sacrée de tous les Burkinabè.

Tout en sollicitant l’appui de la communauté internationale dans la lutte contre le terrorisme qui est un phénomène mondial, le Burkina Faso doit d’abord compter sur ses propres forces pour ne pas prendre le risque de s’abandonner dans l’indolence du sommeil sur la natte d’autrui et faire lâchement l’option de périr sans gloire, a souligné M. Dabiré.

Il a rappelé que « nous devons nous convaincre que la lutte contre le terrorisme est un combat de longue haleine ».

« Tout en apportant des réponses appropriées, en temps et en heure, aux actions destructrices de ces criminels, nous devons travailler à construire et à consolider durablement les bases de notre victoire certaine », a soutenu le chef du gouvernement burkinabè.

Il a rappelé la nécessité de mettre en œuvre avec toute la diligence requise, la loi de programmation militaire quinquennal 2019-2023 pour renforcer les moyens logistiques et matériels des Forces armées nationales et des Forces de sécurité intérieure du pays.

M. Dabiré a préconisé d’améliorer le maillage du territoire en services de sécurité opérationnels à travers le renforcement des effectifs des Forces armées nationales et des Forces de sécurité intérieure et leur redéploiement progressif, méthodique et résolu sur le terrain.

Il a également salué le renforcement de la coopération militaire sous régionale en insistant sur la nécessaire synergie d’actions, en particulier entre les pays du G5 Sahel.

Depuis 2015, les attaques terroristes ont fait plus de 300 morts et des milliers de déplacés au Burkina Faso.

Xinhua

Sahel-Elite (Photo: LeFasoNet)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s