Burkina Faso – Lutte anti-terroriste : Le Colonel Gilles Bationo compte faire prévaloir sa “ méthode”

2019/12/02 – Le Colonel Gilles Bationo est officiellement le chef d’Etat-major de l’armée de terre. Nommé le 7 février dernier, l’instructeur commando et instructeur des techniques d’intervention antiterroriste est entré pleinement dans ses nouvelles fonctions ce 12 février 2019 au Camp Sangoulé Lamizana de Ouagadougou. Le nouveau chef a annoncé que le travail des devanciers sera poursuivi dans la lutte contre le terrorisme, mais qu’il y mettra sa propre méthode.Le 29 août 2017, il prenait le commandement de la première région militaire des mains du chef d’Etat-major de l’armée de terre, Léon Traoré. Il avait sous sa coupe, le Centre Nord, le Nord et le Sahel, des régions en proie à des attaques terroristes répétées. Ce 12 février 2019, le Colonel Gilles Bationo remplace celui qui l’avait installé à la tête de cette première région militaire. Une autre stature, avec le même objectif dans un contexte sécuritaire très peu reluisant.

Le visage grave, le regard vif, les poings serrés, c’est ainsi que le Colonel Gilles Bationo est apparu pour prendre le commandement de l’armée de terre des mains du Chef d’Etat- major général des armées, le Général de Brigade Moise Miningou. Appelé une fois de plus au devoir national, à la défense de l’intégrité territoriale, le Colonel Bationo jouit a d’une bonne réputation qui le suit.

Son prédécesseur, le Colonel-major Léon Traoré dit d’ailleurs bien le connaître : « Il a déjà travaillé sous mes ordres, je le connais, je connais ses capacités, son potentiel (…). Je sais qu’il en est capable et qu’il va réussir. Je lui ai prodigué des conseils en ces termes : ‘’la défense de notre patrie exigera toujours de la loyauté, de la persévérance et du dévouement’’ ».

Commandant du Groupement des unités spéciales (groupe d’intervention antiterroriste, groupe des forces spéciales) et commandant du groupement des unités spéciales d’intervention de 1996 à 1999, le nouveau Chef d’Etat-major de l’armée de terre (CEMAT) a aussi occupé la fonction de chef de corps du Régiment parachutiste commando (RPC) de Dédougou entre 2007 et 2011.

Puis, il sera appelé à la tête du 5e Régiment Parachutiste Commando de Bobo-Dioulasso de 2012 jusqu’en 2014. Avant de déposer sa gamelle le 29 août 2017 à Kaya comme commandant de la première région militaire, le Colonel Gilles Bationo était depuis le 30 avril 2014, commandant de la 2ème région militaire à Bobo-Dioulasso.

Fort de ses 30 ans de carrière et d’expérience dans l’armée, l’homme de terrain est conscient que l’armée de terre dont la devise est « sacrifice pour la Patrie », est en pole position dans la lutte contre le terrorisme. Il est donc attendu beaucoup de lui, et il compte, comme d’ailleurs il le fait d’habitude, s’investir énormément. Mais celui qui est instructeur commando, instructeur des techniques d’intervention antiterroristes, maitre de Taekwondo (2e Dan) a tenu cependant à prévenir qu’il n’est pas le Messie. Son objectif est de ramener la quiétude, de concert avec les populations civiles, les autres entités de l’armée, et les corps para militaires. « L’armée fait front déjà, nous allons poursuivre le travail des devanciers, avec ma dose de méthode. On ne peut mener le combat seul, c’est avec et ce sera avec le concourt de la population et les hommes qui sont sur le terrain ».

Le Colonel Gilles Bationo qui parle couramment arabe et anglais, en plus bien sûr de certaines langues nationales, a eu une pensée pour ses hommes qui sont déjà déployés sur les terrains d’opération : “Je sais de quoi ils sont capables, et ce qu’ils subissent”.

LeFasoNet

Sahel-Elite

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s