Maroc-Algérie: les deux armées dans les manœuvres «Flintlock 2019»

2019/04/02 – 2000 militaires des forces spéciales issus des armées de 30 pays africains et occidentaux prendront part à cet exercice. Son l’objectif est de «renforcer la capacité opérationnelle des forces armées des principaux pays partenaires de la région dans la lutte contre les organisations extrémistes violentes, la protection des territoires nationaux et à assurer la sécurité de leur population».

Les pays africains participants au «Flintlock 2019» sont l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap-Vert, le Ghana, la République de Guinée (Conakry), la Guinée Bissau, le Mali, le Maroc, la Mauritanie, Le Nigéria, le Sénégal, le Tchad et la Tunisie.

Les pays occidentaux impliqués dans ces manœuvres sont l’Autriche, la Belgique, la République Tchèque, le Danemark, la France, l’Italie, le Japon, les Pays Bas, la Norvège, la Pologne, le Portugal, l’Espagne, la Suisse, le Royaume Uni et les Etats-Unis.

«Flintlock» est le premier et le plus important exercice annuel des forces spéciales américaines.

Depuis quelques années, ces manœuvres américaines se déroulent dans un contexte de changement de paradigme militaire, avec la quasi-fin des conflits entre armées régulières impliquant une guerres de positions, remplacés par les menaces asymétrique (lutte contre le terrorisme et le crime transfrontalier), ou, parfois, des crises internes débouchant sur des conflits civils, très fréquents en Afrique.

Le 360

Sahel-Elite – Image utilisée juste à titre d’illustration

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s