Niger – La situation sécuritaire à Diffa sous contrôle (Ministre)

2018/08/12 – Le ministre de la défense nationale M. Kalla Moutari a répondu ce samedi 08 devant la plénière de l’assemblée nationale à une interpellation faite sur la situation sécuritaire dans la région de Diffa.
Les signataires de cette interpellation, veulent savoir entre autre sur la persistance des attaques et des enlèvements, malgré les efforts consentis par l’Erat ; les dispositions prises pour retrouver et ramener les 39 femmes et filles de n’glewa et 15 jeunes filles de Toumour ; comment atténuer certaines effets négatifs dus à l’état d’urgence ; l’aide du gouvernement aux populations victimes d’inondation et les mesure prises pour y remédier ?
Dans son intervention, le ministre en charge de la défense a rappelé que malgré les attaques quasi quotidiennes de Boko Haram dans le bassin du lac Tchad,’’ la situation sécuritaire dans la région de diffa est sous contrôle ‘’, a-t-il dit .cependant, selon lui, « le renforcement considérable en objectif de Boko Haram présage de possibilité d’attaques d’envergure du fait du recul du lit de komadougou ».
Face à cette situation, le ministre Kalla Moutari d’annoncer que des travaux d’organisation et de réorganisation ont été lancés , une mission du chef d’état-major général des armée a sillonnée la région pour constater les dispositifs mis  conformément aux instructions données
dans la mise en état des parcs auto et aéronefs.
Après les interventions des différents groupes parlementaires, le ministre en charge de la défense à dans son droit de réponse justifier le rôle des forces étrangères dans notre pays, qui selon lui contribue dans la formation de nos soldats en force spéciale bien adaptées dans
le contexte actuel de guerre.
Le ministre interpelé a par ailleurs affirmé que le gouvernement a commencé à alléger certaines restrictions dues à l’état d’urgence.
S’agissant des femmes et filles enlevées, le ministre rassure que toute les dispositions sont prises pour les retrouver.
En ce qui concerne la situation humanitaire, le ministre explique que la situation est complexe du faite de l’insécurité alimentaire et nutritionnelles ; des effets de Boko Haram et les conséquences d’inondation.
Selon lui, le gouvernement a déployé plusieurs actions pour atténuer les souffrances des populations à savoir, la vente à prix modéré, distribution gratuite des vivres, récupération des terres ainsi que plusieurs projets en faveur des populations .
La région de Diffa est confrontée depuis 2015 aux attaques du groupe Boko Haram.

ANP / Sahel-Elite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s