Niger – Une conférence régionale à Niamey sur le G5 Sahel : états des lieux et perspectives

2018/11/10 – Une conférence régionale sur le G5 Sahel s’est ouverte mercredi 10 octobre 2018 à Niamey  sur le thème « G5 Sahel : états des lieux et perspectives».
Dans son allocution d’ouverture, le ministre délégué au Budget M. Ahmat jidoud assurant l’intérim du ministre du Plan a indiqué que l’objectif de cette rencontre est de contribuer, à travers des réflexions et recommandations, à la mise en œuvre de la feuille de route du Président de la République, Président en exercice de G5 Sahel,  Issoufou Mahamadou, ajoutant que celle-ci  se tient dans un contexte où les Etats membres réaffirment leurs engagements et leur volonté à lutte contre l’extrémisme violent.
Il a fait remarquer que le succès de toutes les actions dans ce cadre repose sur la mobilisation conséquente des ressources tant financières, matérielles mais aussi humaines, estimant  «  C’est pourquoi dans sa feuille de route le Président de la République a fait de la poursuite de la montée en puissance de la force conjointe une priorité.. Il en est de même pour la lutte contre la radicalisation des jeunes et l’autonomisation des femmes». .
Les réflexions  issues des travaux de cette conférence, permettront de générer à la fois des propositions mais aussi des recommandations profondes et pertinentes pour soutenir la feuille de route du Président en exercice du G5 Sahel, a-t-il espéré.
Dans son mot de bienvenue,   le Directeur général du Centre National d’Etude Stratégique et de la Sécurité (CNESS), le Colonel Mahamane Seïdou Magagi a rappelé que depuis quelques années, notre sous-région fait face à des défis multiformes qui ont motivé de nombreuses initiatives dont la plus marquante est la création en 2014 du groupe des 5 pays, le G5 Sahel.
« En février dernier, lors de la Conférence des Chefs d’Etats, tenue à Niamey, le Niger s’est vu confier la présidence en exercice de G5 Sahel. Dès lors le président de la République SE Issoufou Mahamadou s’est doté d’une feuille de route pour appréhender de manière holistique les défis sécuritaires auxquels nos Etats font face»., a-t-il ajouté.
Le CNESS a, dans un souci de facilitation du périple, cru bon de mettre à contribution l’expertise nationale et internationale. «C’est pour soutenir la feuille de route du Président de la République, que vous êtes conviés à réfléchir, deux jours durant, sur le thème retenu », a-t-il expliqué.
Une brève présentation de la situation du G5 Sahel a été faite aux participants par son Secrétaire Permanent, M. Maman Sambo Sidikou.
Au paravent le  Directeur régional Sahel de la Fondation Konrad Adenauer, M. Thomas Schiller et l’Ambassadeur Allemand au Niger, S.E Hermann Nicolaï ont respectivement pris la parole, le premier pour magnifier  le partenariat existant entre le CNESS et son organisation avant de préciser que le G5 Sahel se veut une réponse commune à des défis communs. « Tous ces défis sont mieux à résoudre et à adresser en commun avec une approche régionale. Cette rencontre se veut comme une contribution aux échanges et réflexions aux perspectives du G5 Sahel. En effet, je suis heureux de constater la présence des participants de toute la sous-région, ceux de l’Europe ainsi que ceux d’autres pays de l’Afrique », s’est réjoui le Directeur régional Sahel de la Fondation Konrad Adenauer.
Pour  l’Ambassadeur  Hermann Nicolaï, son pays a voulu soutenir cet effort commun de la Fondation Konrad Adenauer avec le CNESS, parce qu’il est convaincu de la pertinence de l’approche commune des 5 pays de G5 Sahel, pour faire face à des défis communs, tant en matière de développement qu’en matière de sécurité.
Selon toujours  le diplomate allemand, ces défis communs des pays du Sahel sont aussi européens. « En Europe nous sommes conscients que les pays du G5 Sahel accordent la plus grande attention à leur indépendance et aux questions du développement et celle de sécurité. En Allemagne en particulier et en Europe en général nous sommes prêts à chercher des solutions à ces défis, bien entendu, en collaboration avec le G5 Sahel», a-t-il précisé.
Des panels et des discussions se poursuivront jusqu’à ce jeudi 11 octobre. Il est attendu de ces deux jours de travaux un éclairage supplémentaire sur le G5 Sahel, profitable à la feuille de route du Président de la République S.E Issoufou Mahamadou, en termes de propositions et de recommandations.
Des députés,  des membres du gouvernement et ceux du Corps diplomatique et consulaire, des responsables des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), ceux du G5 Sahel, du CNESS et de la Fondation Konrad Adenauer ainsi que plusieurs autres invités ont assisté à la cérémonie d’ouverture.
Cette rencontre de deux jours est organisée par le CNESS en partenariat avec  la Fondation allemande Konrad Adenauer.
Le G5 Sahel regroupe le Burkina, le Mali, la Mauritanie, le Tchad et le Niger.

ANP/Sahel-Elite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s