Mali/Burkina/Côte d’Ivoire: Coopération transfrontalière : Banfora-Ferkessédougou-Sikasso désormais en rangs serrés

2018/09/10 – Ce fut une réunion frontalière d’envergure avec les délégations composées d’autorités administratives, des forces de défense et de sécurité, de la douane, des Eaux et Forêts et des structures déconcentrées. La délégation burkinabé était conduite par Joséphine Kouara Apiou/Kaboré gouverneur des Cascades, celle de la Côte-d’Ivoire était patronnée par Ibrahima Bayo, préfet et directeur général adjoint  de l’administration du territoire de la Côte d’Ivoire qui avait à ses côtés le Préfet de Ferkessédougou Kouamé Koffi et enfin la partie malienne avait à sa tête, Boubacar Bagayoko,  gouverneur de la région de Sikasso. 

La rencontre de Banfora a débouché sur un communiqué final dans lequel les trois partis sont parvenus à plusieurs accords. C’est le cas des questions liées au développement socio-économiques où il a été convenu de la mise en place d’un cadre de concertation entre les structures techniques administratives des trois régions afin de gérer les questions de mobilité du bétail (transhumance), de santé, de circulation des personnes et des biens, de l’emploi des jeunes et de la gestion durable des ressources naturelles.

Au terme de leurs échanges, les trois délégations se sont félicitées du climat de paix qui prévaut entre les trois pays en général et dans les régions du Tchologo, des Cascades et de Sikasso en particulier. Les délégations ivoiriennes et maliennes ont mis à profit leur séjour pour visiter le laboratoire « Phytofla » du Docteur Zéphirin Dakuyo. A travers sa gamme variée de produits, ce visage de la pharmacopée moderne burkinabé a émerveillé ses visiteurs du jour. Echanger autour de la coopération transfrontalière et principalement sur les problématiques majeures communes à ces trois régions, c’est ce qui a suscité la rencontre de Banfora qui se présente comme une forme de coopération modèle dans la sous-région.

En effet, il s’est tout d’abord agit de passer en revue les actions de coopération transfrontalière développées entre ces trois régions dans différents domaines d’intérêt commun. Aussi, cette rencontre de Banfora s’était fixée pour objectif de proposer des solutions pour une cohabitation pacifique des populations frontalières, d’identifier les difficultés ou problèmes rencontrés dans le cadre de la gestion des frontières, et d’impliquer les autorités administratives et les collectivités territoriales des zones transfrontalières dans la gestion des questions sécuritaires et de développement des espaces transfrontaliers. La présente rencontre s’inscrit dans le cadre du Programme Frontier de l’Union Africaine (PFUA) adopté le 7 juin 2007 à Addis-Abeba.

Il prône une meilleure intégration sous régionale à travers plusieurs composantes. Selon l’esprit du PFUA, l’initiative des actions de coopération transfrontalière est reconnue aux acteurs locaux notamment les  autorités administratives frontalières, les élus des collectivités territoriales et les acteurs de la société civile. C’est dans cette optique et à l’initiative du gouverneur des Cascades au Burkina Faso, Joséphine Kouara Apiou que cette rencontre tripartite a été organisée, a rappelé Gérôme Dakouo, représentant de la GIZ/PFUA partenaire technique et financier de la présente concertation.

AIB /Sahel-Elite Photo utilisée juste à titre d’illustration: frontière entre le Mali et le Burkina

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s