Libye – Le gouvernement libyen affirme être prêt à se coordonner avec toutes les parties pour sécuriser le sud du pays

2018/05/25 – Le porte-parole du gouvernement libyen, soutenu par les Nations Unies, Mohamed Al-Sallak, a déclaré lundi que le gouvernement était prêt à se coordonner avec toutes les parties militaires pour sécuriser le sud du pays, en proie aux troubles.
Lors d’une conférence de presse à Tripoli, capitale du pays, M. Al-Sallak a confirmé que « la formation d’une force militaire pour sécuriser le sud a débuté afin de résoudre le conflit, de sécuriser et de protéger la région, de combattre le terrorisme et les réseaux de contrebande, et de poursuivre les agents étrangers infiltrés au travers de la frontière ».
« Le Premier ministre Fayez Serraj a réaffirmé son exigence à toutes les parties pour qu’elles unissent leurs efforts face aux défis dans le sud », a ajouté le porte-parole.
« Il n’y a aucune crainte à avoir concernant les tâches confiées à cette force, car l’objectif de cette formation est uniquement de sécuriser le sud, de résoudre le conflit, et d’établir la stabilité », a dit M. Al-Sallak en réponse à une question d’un journaliste de Xinhua sur certains dirigeants tribaux qui auraient demandé au gouvernement de ne pas envoyer de force par crainte d’affrontements possibles avec les forces armées basées dans l’est du pays.
« Il n’y a pas d’ennemi si ce n’est les groupes terroristes et toutes les parties extérieures qui perturbent la stabilité et la sécurité de la Libye », a-t-il souligné.
Les forces gouvernementales de Serraj et l’armée de l’Est, dirigée par le général Khalifa Haftar, contrôlent Sabha et d’autres villes du sud et y ont une présence militaire.
Mercredi, le gouvernement a formé une force militaire pour sécuriser le sud de la Libye, suite à une escalade des violences armées dans la ville de Sabha, à environ 800 km au sud de Tripoli.
Depuis le début du mois de février, Sabha a été le théâtre d’affrontements tribaux violents qui ont fait 23 morts et 91 blessés jusqu’à présent, selon l’hôpital de la ville.
Plus de 200 familles ont également été contraintes de fuir leur foyer à cause de ces combats.

Xinhua
Sahel-Elite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s