Bénin/Norvège – Importation de granite de la Norvège vers le Bénin : Talon sacrifie les intérêts nationaux (Opinion)

2018/05/20 – L’érosion côtière est un phénomène qui menace le Bénin depuis plusieurs décennies. Les gouvernements successifs ont toujours déployé de gros moyens pour arriver à bout de cette situation. Mais le mal persiste, et continue de ronger nos terres dans les zones côtières. Le gouvernement de la Rupture a décidé d’utiliser, comme le régime de Boni Yayi, les blocs de granite pour contrer l’avancée de la mer.

Seule différence cette fois-ci : le granite est importé de Norvège. Cette action du gouvernement, blesse l’intelligence des béninois et suscite de nombreuses interrogations.
L ’érosion côtière cause de nombreux dégâts à nos populations, surtout celles qui vivent tout le long du littoral. De Hilla-Condji à Kraké, en passant par Grand Popo, Ouidah et Cotonou, le phénomène fait des ravages. Des localités entières sont déjà englouties dans la mer. D’énormes investissements ont été consentis pour arrêter l’avancée de la mer, mais l’érosion continue de dicter sa loi. Sous le régime du Président Yayi Boni, des experts ont initié le projet les épis de Sarfato, dans lequel des roches de Dan dans le département du Zou ont été identifiées, pour servir de barrage à l’avancée et aux affres de la mer sur les côtes béninoises. Des tonnes de granite ont été convoyées quotidiennement par voie ferroviaire vers Cotonou. Les propriétaires de véhicules poids lourds ont été mis à contribution pour acheminer les roches sur les côtes d’Akpakpa.
Du concassage au ramassage et au transport, des milliers de béninois de tout âge et de toutes les conditions de vie ont été mobilisés, et qui ont assez profité du financement du projet à travers les emplois qui ont été créés… Le granite, il y en a à foison sur le territoire national, notamment dans les départements du Zou, des Collines, de la Donga et de l’Atacora. Des experts ont indiqué que la réserve de granite du Zou seule suffit pour l’enrochement de toute la côte, c’est-à-dire de Hilla Condji jusqu’à Kraké.

Curieusement, le ministre du cadre de vie et du développement durable José Didier Tonato, annonce le mardi dernier la réception d’un navire en provenance de la Norvège, transportant 33 000 tonnes de blocs de roches, destinées à la construction d’une digue de quatre (04) kilomètres à Avlékété, dans la commune de Ouidah. Il a fait savoir que plus d’une dizaine de navires viendront décharger dans les mois, à venir plus de 1,2 million de tonnes de blocs de granite sur le territoire national. Incroyable, mais vrai !!! Le gouvernement de Patrice Talon importe des blocs de granite au Bénin.

La Nouvelle Tribune
Sahel-Elite

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s