Mali / Kidal : Les délicates tâches dévolues aux FAMA (Opinion)

2018/05/08 – Escortés par les forces internationales, les premiers éléments du détachement de l’armée régulière sont installés à Kidal depuis la nuit de jeudi à vendredi. Ces éléments des FAMA devront participer au MOC de la région.
Même si c’est un petit détachement de l’armée fort d’une vingtaine d’éléments qui a fait son entrée à Kidal, l’acte confirme la volonté de respecter la feuille de route signée récemment entre les partis signataires de l’accord pour la paix et la réconciliation.
L’arrivée des FAMa dans la Cité de l’Adrar des Ifoghas qui n’a pas été jusqu’ici confirmée par la hiérarchie est annoncée par le chef de l’exécutif régional. “Les premiers éléments des FAMa membres du Moc de Kidal sont installés au Camp 1 de Kidal depuis ce vendredi. Les éléments des groupes armés CMA et PF les rejoindront ce week-end. Merci pour vos bénédictions et votre soutien”, a déclaré le gouverneur de la région de Kidal, Sidi Mohamed Ichrach.

Nos sources expliquent que c’est la dans la nuit de jeudi 3 à vendredi 4 mai 2018 que le détachement de l’armée est arrivé à Kidal, considéré jusqu’ici comme le fief des ex-rebelles. Ce retour des militaires sur le sol de la 8e région administrative du Mali est symbolique et marque un tournant décisif dans la poursuite du processus de paix.
“Nous sommes satisfaits du respect des consignes élaborées de commun accord avec les parties signataires de l’accord. L’arrivée des militaires maliens est la preuve que nous sommes tous engagés pour l’application de l’accord”, nous a confié un membre de la CMA.
Cependant, les missions dévolues à l’armée dans cette partie du pays pourraient être délicates pour la simple raison que les FAMa ne sont pas venues pour une démonstration d’armes. L’objectif est d’abord de rétablir la confiance avec les autres groupes armés, ensuite de travailler pour imposer la sécurité et instaurer la paix dans le cadre du Mécanisme opérationnel de coordination (Moc).
A termes, militaires maliens, combattants de la Coordination des mouvements de l’Azawad et ceux de la Plateforme mèneront des actions communes. Déjà, sur place, la vingtaine d’hommes issus des rangs de l’armée malienne sont positionnés dans l’ancien camp militaire de l’armée nationale. Tout un symbole !
Les jours à venir, nous a confié une source, le détachement sera renforcé en hommes et matériels. L’idéal est l’organisation des patrouilles mixtes dont le premier test sera la sécurisation du scrutin du 29 juillet prochain.

Source: L’Indicateur du Renouveau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s