Trafics illicites en Afrique : un officiel de l’ONU préconise le contrôle des frontières aériennes

2018/04/26- Le contrôle des frontières aériennes pour lutter contre les menaces liées aux trafics illicites sur le continent africain, a été préconisé vendredi à Dakar par le représentant régional de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Pierre Lapaque. »Avec la forte croissance de mouvements dans l’espace aérien sur le continent, le contrôle des frontières aériennes est de plus en plus important afin de combattre les menaces liées aux trafics », a-t-il affirmé à la clôture d’une rencontre annuelle des chefs des Cellules aéroportuaires anti-trafics en Afrique.

Selon M. Lapaque, l’Afrique est en train de devenir « non seulement une zone de consommation de drogues, mais aussi un territoire de destination des stupéfiants ».

Le représentant de l’ONUDC en Afrique de l’Ouest et du Centre a indiqué que les trafics illicites d’êtres humains, de devises, d’armes légères et autres, se développent également de manière alarmante en Afrique.

Il a insisté sur l’importance de renforcer le contrôle des frontières aériennes grâce au projet « AIRCOP ». Son important développement démontre la prise de conscience des nombreux pays face à cette situation, a-t-il ajouté.

Le projet de contrôle des frontières AIRCOP, financé par l’Union européenne dans le cadre du Programme de la route de la Cocaïne, a organisé cette rencontre des chefs des Cellules aéroportuaires anti-trafics (CAATs) actives dans les aéroports africains à Dakar.

La rencontre de Dakar a réuni les chefs des CAATs du Bénin, du Burkina Faso, du Cap-Vert, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, de la Gambie, du Ghana, du Mali, du Niger, du Nigeria, du Sénégal et du Togo, ainsi qu’un représentant du Mozambique où une CAAT est en cours d’établissement.

L’Organisation mondiale des Douanes, INTERPOL, la douane française, les gardes-frontières britanniques, des compagnies aériennes et l’Agence Nationale de l’Aviation civile du Niger, ont également envoyé des représentants participer à la rencontre.

Auteur : Sahel-Elite | Sécurité privée

Société de sécurité privée créée et basée à Bamako (Mali). Nous travaillons en partenariat avec la société privée américaine Captive Audience dans les domaines sécuritaire, renseignement, formation et autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :