G5 Sahel- Lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent : Les pays du G5 Sahel interrogent le fait religieux #Mali

Ouagadougou abrite, du 26 au 27 avril 2018, la 2e réunion de haut niveau des ministres en charge des affaires religieuses et du culte des pays du G5 Sahel. Deux jours durant, les participants vont se pencher sur la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent. C’est le ministre burkinabè de l’administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo qui a présidé la cérémonie officielle d’ouverture de la rencontre.Après le Niger en 2015, c’est le Burkina qui abrite la 2e réunion de haut niveau des ministres en charge des affaires religieuses et du culte des pays du G5 Sahel. Ce choix est loin d’être fortuit car, depuis quelques temps, le pays des Hommes intègres fait l’objet d’attaques récurrentes par des individus sans foi ni loi. Face à ces attaques répétées dans l’espace sahélien, il est nécessaire et même urgent de renforcer davantage la coopération entre les pays de cet espace. Car, « c’est ensemble que nous pourrons venir à bout de ce fléau qu’est le terrorisme, la radicalisation, l’extrémisme violent », comme l’a rappelé le ministre burkinabè de l’administration territoriale et de la décentralisation, Siméon Sawadogo, dans son discours d’ouverture des travaux

Cette rencontre a pour objectif principal de proposer des éclairages innovants pour déplacer les concepts ou les cadres théoriques utilisées jusque-là. Elle sera l’occasion de revisiter la Déclaration de Niamey et évaluer son opérationnalisation. « L’ensemble des réflexions doivent permettre d’aboutir à une nouvelle déclaration dite de Ouagadougou visant à réduire considérablement les indicateurs communautaires de la radicalisation et l’extrémisme violent au Sahel. C’est pourquoi, dans un monde plus que jamais à la recherche d’un dialogue entre les civilisations et les cultures, vos réflexions sont importantes pour les acteurs politiques, tout comme la communauté scientifique. Il faut engager les échanges, sans fioritures, ni faux fuyants », a lancé le ministre Sawadogo à l’adroit des participants.

La violence dans l’espace sahélien, particulièrement le G5, procède essentiellement du fait religieux. « Iyad Aghali, Amadou Koufa, Malam Dicko… qui sont-ils ces grands prédicateurs négatifs ? Certainement pas des militaires. Si des religieux tiennent un discours qui nous empêche d’être dans la paix souhaitée et que le champ militaire a montré ses limites, il faut que nous comprenions que la source du problème est religieuse et que la solution ne doit pas être trouvée sans une composante religieuse », a confié Thierno Amadou Diallo, le ministre malien en charge des affaires religieuses et du culte. Ainsi, estime-t-il, « il est temps de sortir de la laïcité béate » et « intégrer l’enseignement religieux dans nos écoles pour que nos enfants puissent savoir ce qu’est une sourate, un verset, un livre saint, qui est tel ou tel prophète ».

Actuellement, au nom d’une laïcité mal comprise, nos Etats ont abandonné le champ religieux entre les mains des incultes qui prêchent la violence. Et ce discours radical continuera à prospérer dans un contexte de pauvreté extrême des populations, si les Etats ne s’assument pas réellement. « Quand l’autre vient avec son discours radical, soutenu par des pétrodollars dans un contexte où des gens ont faim et soif, où les Etats ont des problèmes pour répondre aux besoins fondamentaux des populations, le discours radical prendra indéniablement le dessus sur le vrai discours qui devrait prévaloir et qui devrait être tenu par l’Etat », reconnait-il.La rencontre de Ouagadougou devrait accoucher d’une déclaration dite de Ouagadougou qui prendra le relai de la déclaration de Niamey.

Source: Le FasoNet

 

Auteur : Sahel-Elite | Sécurité privée

Société de sécurité privée créée et basée à Bamako (Mali). Nous travaillons en partenariat avec la société privée américaine Captive Audience dans les domaines sécuritaire, renseignement, formation et autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s