Le Burkina Faso prépare une loi contre la cybercriminalité

2018/03/13 – Les acteurs des secteurs du droit et des nouvelles technologies de l’information et de la communication, ont entamé lundi à Ouagadougou, l’élaboration d’un avant-projet de loi contre la cybercriminalité au Burkina Faso. Le ministre en charge de la Justice, René Bagoro, a déclaré à l’ouverture des travaux que cet avant-projet devra permettre d’adapter la législation burkinabè aux obligations internationales, « mais aussi de pouvoir demander à adhérer à la convention de Budapest qui est une base de coopération judiciaire entre les pays qui en sont membres en matière de répression de la cybercriminalité ».

« Le numérique efface tout ce qui est géographique. Il est important en la matière de ne pas s’enfermer, mais cela ne veut pas dire que nous n’avons pas d’experts nationaux », a pour sa part déclaré la ministre en charge du numérique Hadja Ouattara/Sanon.

Dans cette activité, le Burkina Faso a bénéficié du soutien du Conseil de l’Europe à travers le projet Action globale contre la cybercriminalité élargie, dénommé GLACY+.

La Convention sur la cybercriminalité, aussi connue comme la Convention de Budapest sur la cybercriminalité (Convention de Budapest), vise à lutter contre les crimes informatiques, en harmonisant des lois nationales et en renforçant la coopération internationale. Plus de 50 pays ont jusqu’ici ratifié le texte, dont plusieurs pays européens.

Source: Xinhua/Photo d’illustration: Réné Bagoro, ministre de la Justice burkinabè, par: © aOuaga.com par GS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s